Logo cession commerce
Le climat des affaires se redresse fortement en mai

Le climat des affaires se redresse fortement en mai

Le climat des affaires s’est fortement redressé, au mois de mai, dans le commerce de détail avec l’annonce fin avril du troisième déconfinement. Il atteint même un niveau supérieur à celui d’avant la crise sanitaire, selon l’Insee.

Par Sophie MENSIOR - le 26/05/21

L’allégement programmé des restrictions sanitaires, notamment la réouverture des commerces dits « non-essentiels » le 19 mai dernier, ont boosté le moral des chefs d’entreprise. L’indicateur, qui synthétise le climat des affaires dans l’ensemble du commerce de détail et du commerce et réparation automobiles, se redresse très fortement. « A 107, il gagne 17 points et dépasse sa moyenne de longue période (100) pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire », indique l’Insee dans sa dernière note de conjoncture. Cet indicateur permet d’avoir une vision sur l’état actuel et futur de l’économie.

Cette très forte amélioration est principalement due à la hausse du solde d’opinion sur les perspectives générales d’activité du secteur. Ce solde rebondit très fortement et repasse, nettement au-dessus de sa moyenne de longue période, « une première depuis février 2020 » !

Vif rebond dans l’hôtellerie-restauration

Autres indicateurs positifs : les soldes d’opinion prospectifs sur les intentions de commande et sur les ventes prévues se redressent eux aussi fortement et repassent au-dessus de leur moyenne. De même l’opinion des chefs d’entreprise sur l’évolution prévue des effectifs s’améliore légèrement.

Dans le commerce de détail, le climat des affaires rebondit fortement. A 96, l’indicateur synthétique gagne 10 points et retrouve son niveau de janvier dernier, il reste cependant en deçà de sa moyenne de longue période.

En ce qui concerne le commerce et la réparation automobiles, le climat des affaires s’améliore fortement. A 106, il gagne 11 points et repasse nettement au-dessus de sa moyenne (100).

Dans l'hébergement-restauration en particulier, le rebond du climat des affaires est extrêmement vif, porté à priori par le calendrier de réouvertures graduelles.