Cession Commerce

Le Conseil de Paris rejette l'extension des ouvertures dominicales

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

L'épineux dossier du travail le dimanche revient sur le devant de la scène parisienne. Lundi 7 juin, le Conseil de Paris vient de réaffirmer le principe du repos dominical. Le Maire de Paris Bertrand Delanoë a présenté un voeu demandant au préfet de ne pas créer de nouvelles zones touristiques ni de nouvelles zones "PUCE " (Périmètres d'usage de consommation exceptionnelle). Refusant un monde "où la valeur suprême soit la consommation".

Actuellement les commerces de la capitale peuvent ouvrir le dimanche dans 2 types de zones : les zones touristiques ( 7 à Paris, dont les Champs-Elysées), où le travail dominical peut s'imposer sans ajustement de salaires et les PUCE, qui prévoient des salaires réévalués.

Alors que Nicolas Sarkozy avait souhaité que toute la capitale devienne zone touristique, le Conseil de Paris a décidé de ne pas étendre ces zones. Il a même voté en faveur de leur transformation en PUCE, la décision revenant toutefois au Préfet de région. A Paris de 12 à 15 000 commerces, cafés, restaurants et lieux de spectacle sont ouverts chaque dimanche, soit environ 20 % du total des commerces et services parisiens ouverts la semaine. Depuis septembre 2009, un groupe de travail constitué d'élus de tous bords politiques a rencontré les principaux acteurs concernés et a notamment demandé à l'APUR une étude sur le sujet.
Cette décision ne va pas dans le sens des grands magasins, qui avaient demandé le classement du boulevard Hausmann en zone touristique.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises