Cession Commerce

Le gouvernement fait le lit de la grande distribution

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Le gouvernement n'a pas cédé. Comme nous l'annoncions il y a déjà quelques semaines, le projet de loi de modernisation de l'économie, qui vient d'être présenté en Conseil des ministres, fait la part belle à la grande distribution. Sous couvert de rendre du pouvoir d’achat aux consommateurs, le gouvernement Fillon donne les pleins pouvoirs aux distributeurs
"Nous voulons un État régulateur qui ne se substitue pas aux entrepreneurs, a justifié Christine Lagarde lors de la présentation de la LME devant la presse. Nous voulons plus d'entreprises, plus de concurrence pour des prix plus bas.” Concrètement, la loi prévoit la libre négociation des tarifs entre les industriels et les distributeurs, en permettant notamment la répercussion totale des marges arrières sur les prix de vente.
La loi propose également de faciliter les implantations de grandes surfaces, en particulier les hards discounters. Le seuil de déclenchement de la procédure d’autorisation d’implantation est donc relevé de 300 m² à 1 000 m²:Nous espérons que l'accroissement de la concurrence fera baisser les prix en mettant davantage de joueurs dans le jeu", a expliqué la ministre. 
Le texte prévoit, par ailleurs, de sanctionner “les abus de vente” et instaure la création d'une Autorité de la concurrence, dotée de “ses propres pouvoirs d'enquête”. Les soldes vont également être réformés, puisque le gouvernement veut introduire deux semaines supplémentaires chaque année à des dates librement choisies par les commerçants.
Au total, 30 mesures, soit 44 articles, ont été annoncées, dont l'objectif est la création de 50 000 emplois en 2009 et un gain de 0,3 % du PIB pour un coût estimé à 300 millions d'euros. Gageons que cette loi de modernisation de l'économie, qui devrait passer au parlement en mai, va provoquer de nombreux remous auprès des professionnels...
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises