Cession Commerce

Le gouvernement réaffirme le maintien de la TVA à 5,5 % dans la restauration

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Le gouvernement réaffirme le maintien de la TVA à 5,5 % dans la restauration

Deux ans après sa mise en application, Nicolas Sarkozy et Frédéric Lefebvre ont tenu à réaffirmer le bilan positif du taux de TVA à 5,5 % dans la restauration. Notamment en termes d'emploi.

A l'occasion d'une recontre avec des professionels du tourisme au Cap d'Agde (Hérault) le 26 juillet dernier, Nicolas Sarkozy a réaffirmé son engagement de ne pas revenir sur le taux réduit de TVA (5,5 %), qui s'applique dans la restauration depuis le 1er juillet 2009. "Il n'est pas question de revenir sur une mesure économique, qui a produit des effets. C'est un engagement que je prends" a-t-il déclaré.

La mesure, régulièrement controversée, est jugée coûteuse pour les finances publiques, puisqu'elle représente une perte de 2,4 milliards d'euros par an, et ne s'est pas traduite par une baisse des prix suffisament visible pour les consommateurs.

Mais pour Didier Chenet, président du Synhorcat , " les emplois sont au rendez-vous et c'est la première préoccupation des français. Le secteur est le 1er créateurs d'emplois avec des conditions de travail attractives  (plus de smicards, une mutuelle de branche...)", a t-il précisé.

Dans la foulée, Frédéric Lefebvre, le secrétaire d'Etat en charge du commerce et de l'artisanat a tenu à souligner dans un communiqué "les résultats très favorables de cette mesure" :

-l'objectif de création de 20 000 emplois pérennes en 24 mois a été dépassé et la branche compte désormais 44 600 emplois de plus qu'en juillet 2009
-les défaillances d'entreprises ont diminué fortement à partir de l'été 2009 (-17,6 % de défaillance d'entreprise après son application) ....

A l'approche de la campagne électorale, nul doute que cette mesure devrait encore faire parler d'elle....

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises