Cession Commerce

Le marché de l'horlogerie-bijouterie recule en 2012

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Le marché de l'horlogerie-bijouterie recule en 2012

La crise n'a pas épargné l'horlogerie-bijouterie, qui voit ses ventes baisser de -2 % en 2012 par rapport à 2011, selon le Comité Francéclat.

"En recul de 2 % par rapport à 2011, le marché de l'horlogerie-bijouterie a été affecté en 2012 par la détérioration de la conjoncture économique en France" indique le Comité Franceclat , qui a publié les chiffres -clés de l'horlogerie-bijouterie-joaillerie en 2012. Le chiffre d'affaires tous produits s'élève désormais à 5,3 milliards d'euros TTC.

En 2012, les ventes de bijoux en or sont en recul de -7 % alors que les bijoux en argent sont à +1 %. Quant aux ventes de montres, elles affichent en revanche une croissance de +4 %.


Evolution par circuits
Seule la bijouterie fantaisie (incluant les grands magasins pour la partie fantaise) enregistre une hausse de + 2 %. Alors que les bijoutiers-horlogers en ville (-2 %), ceux situés en centre commercial (-4 %) et dans les grandes surfaces (-7 %) sont à la baisse. Quant aux autres circuits (vente à distance, artisans, boutiques de prêt à porter, DOM...), leur activité reste au même niveau qu'en 2011.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises