Cession Commerce

Le paquet de cigarettes augmente de 20 centimes

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Le paquet de cigarettes augmente de 20 centimes

Lundi 13 janvier 2014, le prix des paquets de cigarettes augmente de 20 centimes et celui du tabac à rouler de 50 centimes. Dans un contexte de baisse des ventes, les buralistes demandent la mise en place d'un plan de lutte contre le marché parallèle.

Le ministre du budget Bernard Cazeneuve avait officialisé cette hausse le 12 décembre dernier. Initialement annoncée pour le 6 janvier 2014, elle entre finalement en vigueur, lundi 13 janvier.  Le paquet de cigarettes augmente de 20 centimes tandis que celui du tabac connait une hausse de 50 centimes. 

Cette augmentation fait passer le prix du paquet le plus vendu à 7 euros et le prix du paquet le moins cher à 7,50 euros. Elle permet de répercuter le relèvement de la TVA  et d'augmenter la part qui revient aux buralistes. Aujourd'hui le prix du tabac est constitué à 80 % de taxes, 8,74 % reviennent aux buralistes et le solde aux fabricants.

Après une hausse de 40 centimes en octobre 2012, puis de 20 cents en juillet dernier, il s'agit de la troisième augmentation des prix sur les seuls 15 derniers mois. Elle  intervient dans un contexte de baisse des ventes : en 2013, elles ont chuté de 7,6 % en volume, soit 4 milliards de moins qu'en 2012.

Haro sur le marché parallèle

Pour Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes, la baisse des ventes est liée "aux augmentations successives de ces derniers mois" et au marché parallèle," qui représente entre 23 % et 24 % de la consommation". Il réclame la mise en oeuvre d'un plan national de lutte contre le marché parallèle des cigarettes.

Autre cause du déclin des ventes l'an passé : l'essor de la cigarette électronique. Mais selon les buralistes, son impact reste "faible". Son usage va d'ailleurs faire l'objet, pour la première fois en France, d'une grande enquête nationale auprès de 15.000 personnes âgées de 15 à 75 ans.
"Près de 70% des buralistes" vendent actuellement ce produit et d'ici la fin de l'année 2014, "ce sera 100%", assure Pascal  Montredon.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises