Cession Commerce

Le Tour de France fait le bonheur des hôteliers

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Là où le Tour de France fait escale, les hôteliers se régalent. Au cours de l'édition 2010, à chaque étape de la Grande Boucle, ils ont pu faire le plein. Si ceux-ci en ont profité pour accroître leurs prix moyens (entre + 10 et +90 % selon les villes), ce sont bien les fortes augmentations des taux d'occupation qui ont permis au RevPar (chiffres d'affaires hébergement par chambre mise à la vente) de progresser fortement (entre + 20 et + 275 % selon les capacités hôtelières de la destination).  C'est ce qu'indique une étude de MKG Hospitality, société de conseil dans le secteur de l'hôtellerie, du tourisme et de la restauration.

A titre d'exemple : le mardi 6 juillet lors de l'étape Cambrai/Valenciennes, le taux d'occupation s'est élevé à 100 %, soit 60 points de plus par rapport au mardi 7 juillet 2009. Lorsque la ville-étape ne dispose pas d'une offre hôtelière assez conséquente pour accueillir les 22 équipes de coureurs, ainsi que les nombreux suiveurs, l'ensemble des points d'hébergement, dans un rayon pouvant aller jusqu'à 100 kilomètres, profite également de l'apport de clientèle.

Le surplus apporté par le Tour de France s'avère plus important en début d'épreuve, d'une part parce que les destinations sont moins touristiques, et d'autre part, parce que les performances des établissements ne sont pas encore gonflées par l'apport des touristes du mois de juillet.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises