Cession Commerce

Légère reprise d’activité dans le secteur de la coiffure

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Légère reprise d’activité dans le secteur de la coiffure

Après plusieurs années difficiles, les indicateurs sont un peu plus positifs dans la coiffure : le nombre d’établissements et de salariés est en légère augmentation.

L’activité se redresse dans la coiffure. C’est ce qu’indiquent les chiffres clés du secteur présentés par Bernard Stalter, le président de l’Unec (Union nationale des entreprises de coiffure), organisation professionnelle, qui a pour vocation de défendre les intérêts des coiffeurs,  qu’ils soient indépendants avec ou sans salarié, franchiseurs ou franchisés, en salon ou à domicile.

Le nombre d’établissements est en légère hausse : 83 200 à la fin 2015 (dont 20 249 autoentrepreneurs) contre 82 800 à la fin 2014. De même que les salariés : ils étaient 95 372 au 31 décembre 2015 par rapport à 95 160 au 31 décembre 2014.

Inversion de tendance


« Ces chiffres positifs marquent une inversion de tendance, en particulier après une année 2014, où tous les indicateurs étaient au rouge », a commenté Bernard Stalter. « Mais ce retournement est fragile, a-t-il ajouté. Les défaillances sont encore trop nombreuses, -nous avons dépassé le seuil des 1000 entreprises défaillantes cette année-, et les entrées en apprentissage sont encore en baisse, à l’image de ce que l’on constate dans l’ensemble de l’artisanat »

La profession compte parmi les acteurs majeurs du commerce de proximité : près de 188 000 actifs (dont 95 400 salariés) exercent leur métier pour un chiffre d’affaires de 6,17 milliards d’euros en 2015. On dénombre 64 000 salons et plus de 20 000 activités hors salon.

Selon les chiffres de l’Unec, près d’un million de Français vont, chaque jour, chez le coiffeur.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises