Cession Commerce

Les activités de restauration et débit de boisson attirent un repreneur sur quatre

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Les activités de restauration et débit de boisson attirent un repreneur sur quatre

43 800 fonds de commerce ont été rachetés à un prix moyen de 189 600 euros en 2014, selon le 5ème baromètre Bodacc-Altares. Le secteur de la restauration et des cafés concentre à lui seul plus de 10 000 transactions.

En 2014, le nombre de reprises de fonds de commerce est retombé sous le seuil de 44 000 pour revenir au niveau de l'année 2009, à savoir 43 800, soit une légère baisse par rapport à 2013 (-1,6 %), indique le 5ème baromètre Bodacc, réalisé en partenariat avec Altares, spécialiste de l'information sur les entreprises.

Ce baromètre a pour but d'apporter un éclairage sur les ventes et cessions de commerce et d'industrie en France. Il détaille notamment le nombre de transactions et leur montant par région, type d'activité mais aussi taille ou catégorie juridique des acquéreurs.

Quant à la valeur des fonds, elle a résisté en 2014 (-0,8 % par rapport à 2013), malgré un contexte peu favorable, pour se maintenir à un prix haut (189 600 €). Ce sont ainsi plus de 10 milliards d'euros qui auront été échangés sur cet exercice. Exception faite de 2012, où le prix moyen avait approché 200 000 €, le montant de cession 2014 est dans la moyenne des transactions observées depuis 2011 et supérieur de 15 000 € aux valeurs constatées sur la période 2008-2010.

La restauration traditionnelle demeure l'activité la plus attractive avec 5 218 reprises devant la restauration rapide (2 911) puis les débits de boisson (2 311). Ces trois métiers concentrent à eux seuls plus de 10 000 transactions, soit près du quart de l'ensemble des opérations. En restauration rapide, le prix d'acquisition moyen est de 83 000 €, tandis qu'en restauration traditionelle, il est de 156 000 € (161 000 en 2013). Dans l'hôtellerie de plein air, le nombre de transactions est stable (144) pour un prix de cession toujours supérieur à 310 000 €.
La boulangerie-pâtisserie (1 725) et la coiffure (1 339) concluent le top 5 des activités les plus transmises.

Ces reprises répondent généralement à un projet de création d'entreprise pérenne. La moitié des repreneurs (21 600) sont des jeunes structures sans salariés. Les TPE (15 784) et PME (4 423) sont également actives sur ce marché de la reprise. Leur nombre a crû de plus de 10 % cette année.

En termes de régions, l'Ile-de-France concentre encore 20 % des transactions, qui se concluent en moyenne à 285 000 €. Les prix des fonds de commerce les plus élevés sont généralement observés dans les régions situées au dessus de la Loire. Ce 5ème baromètre constate également que les départements et régions d'Outre-Mer font également preuve d'une valorisation des fonds supérieure à celles constatées en métropole.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises