Cession Commerce

Les buralistes répondent à la Cour des Comptes

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Les buralistes répondent à la Cour des Comptes

La confédération des buralistes réagit à la publication du rapport annuel de la Cour des Comptes, qui estime que les aides de l'Etat sont injustifiées. Pour l'organisation, les chiffres sont erronés ou pour le moins, imprécis.

Dans son dernier rapport public annuel, la Cour des Comptes estime que "le soutien de l'Etat aux débitants de tabac constitue des aides injustifiées".  Pour la juridiction administrative, de 2004 à 2011, ce sont 2,6 milliards d'aides qui ont été distribuées, soit en moyenne 300 millions d'euros.

La confédération des buralistes a réagi à la publication de ce rapport. Pour Pascal Montredon, son président : "Les aides versées par l'Etat aux buralistes ont représenté 150 millions d'euros par an, soit 1,2 milliard sur 8 ans". Alors, pourquoi un tel décalage ? Selon Pascal Montredon : "les Sages ont inclus et considéré comme aides des éléments faisant partie intégrante du statut même de buraliste".


"Confusion chiffre d'affaires et bénéfices"

Autre motif de discorde : la rémunération des débitants,
qui selon le rapport de la Cour des Comptes a augmenté de 54 % entre 2002 et 2011 (passant de 29 070 à 44 725 euros, en excluant les aides). Pour le président de la confédération : "il s'agit ici, non pas de la rémunération moyenne mais de la commission brute perçue sur les ventes de tabac. Ce qui correspond, pour une entreprise classique, au chiffre d'affaires (avant déduction des charges et impôts). Cela revient à confondre chiffre d'affaires et bénéfice éventuel ".

La confédération des buralistes rappelle que "6 000 buralistes ont fermé sur la période étudiée et que le dispositif a surtout permis aux frontaliers de maintenir un semblant d'activité." De même, elle déplore que le marché parallèle qui représente plus de 20 % des cigarettes fumées, soit passé sous silence...

Depuis le 14 janvier dernier, une pétition de soutien en faveur des buralistes a été lancée par la confédération. Ceux-ci s'opposent aux nouvelles taxes et hausse du prix du tabac, aux mesures européennes (paquets génériques et suppression des linéaires) et dénoncent l'insécurité et les agressions. A ce jour, la pétition a recueilli 1,2 million de signatures.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises