Cession Commerce

Les citadins aiment leurs commerces de proximité

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

ooaa
Les citadins aiment leurs commerces de proximité

Les citadins aiment leur ville et le commerce de proximité y contribue en grande partie, selon une enquête Monoprix-Institut CSA. Celui-ci est perçu comme un moteur de développement aussi bien économique que social.

91 % des citadins se déclarent satisfaits de vivre en ville, grâce notamment à la facilité d'accès aux commerces. Ils reconnaissent la dynamique économique et sociale qu'apportent les commerces en centre-ville.

Pour 57 % des personnes interrogées, le développement économique est le principal apport du commerce en ville, et pour 42 %, il est davantage créateur de lien social. Ce sont les principaux enseignements d'une étude de l'institut CSA pour l'enseigne Monoprix, portant sur les rapports qu'entretiennent les citadins au commerce de proximité.

Complémentarité multi-format
La majorité des citadins se rendent au moins 1 fois par mois dans 4 types de commerces différents et complémentaires : le commerce de détail (boulanger, boucher, fromager...) le supermarché de quartier, le marché ou l'hypermarché de périphérie. Les 2/3 réalisent au moins une visite par semaine chez un commerçant de détail, la moitié dans un supermarché de quartier et 45 % dans un marché.

Des moments de plaisir
Toujours selon cette enquête, les citadins prennent plus de plaisir à se rendre dans les petits commerces de proximité ou sur Internet. En effet, le marché, le commerçant de quartier, le petit commerçant, les courses par Internet et les supermarchés de quartier sont associés à des moments agréables, contrairement aux hypermarchés et au hard discount davantage perçus comme des contraintes.

Offrir plusieurs services
Pour 58 % des personnes interrogées, il est plutôt intéressant voire très intéressant de faire favantage évoluer les produits en fonction des nouvelles tendances. Offrir plusieurs services en même temps constitue également une évolution du commerce que les citadins trouvent intéressante.
Enfin pour les citadins, l'engagement avec les producteurs locaux est l'élèment numéro 1 à développer demain.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises