Cession Commerce

Les commerçants dans les starting-blocks pour une réouverture le 27 novembre

Par Sophie MENSIOR - Le 23 / 11 / 2020
Suivre sur Twitter

Les commerçants dans les starting-blocks pour une réouverture le 27 novembre

Les commerçants attendent avec impatience l’allocution du président de La République, prévue mardi 24 novembre, pour connaître la date de leur réouverture. Ils souhaitent ardemment qu’elle ait lieu le week-end du 27 novembre.

L’annonce du report d’une semaine de l’opération Black Friday a été accueillie avec soulagement. A l’issue de la concertation entre le gouvernement et l’ensemble des acteurs du commerce, un accord collectif sur la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé a été trouvé et validé par les ministres de l’économie, du travail et de la santé.

Sous réserve de sa validation définitive, il devrait contenir un doublement de la jauge d’occupation, qui doit passer de 4 à 8 m². En revanche, le nouveau protocole ne prévoit pas de prise de rendez-vous pour se rendre dans les commerces, ni de téléchargement obligatoire de l’application TousAntiCovid, même si cette opération est conseillée. Gestes barrières, port du masque et gel hydroalcoolique seront toujours au programme.


"Une réouverture vitale"

Cinq fédérations (Les Commerçants et Artisans de France, La Fédération Française des associations de commerçants, le Conseil national des centres commerciaux, la Fédération nationale des centres-villes « Vitrines de France » et la Confédération des commerçants de France) font savoir, dans un communiqué, que « l’ensemble des acteurs et représentants du commerce sont unanimement prêts à la réouverture vitale des commerces dès le week-end du 27 au 29 novembre ».

Elles demandent également que « l’ensemble des commerces de France puissent avoir la possibilité d’ouvrir tous les dimanches du mois de décembre », pour des raisons d’équité avec les pure players du e-commerce.


Mieux répartir les flux

De son côté, le Conseil du commerce de France et ses fédérations lancent aussi un appel au président de La République pour une réouverture totale le 27 novembre. « Ce qui permettra aux Français de disposer d’un week-end de plus pour réaliser leurs achats de Noël et donc de mieux répartir les flux à l’approche des fêtes de fin d’année », estime l’organisation professionnelle.

Selon le CdCF, pour le commerce actuellement fermé, le second confinement devrait générer une perte de CA HT de 9,8 milliards d’euros en novembre, une perte de TVA de 1,8 milliards, avec un besoin de trésorerie estimé à 5,8 Mds €.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises