Cession Commerce

Les commerçants parisiens satisfaits des soldes d'été

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Si dans l'ensemble les soldes d'été se sont révélés decevants, les commerçants parisiens affichent quant à eux leur satisfaction. 54 % d'entre eux se déclarent "plutôt" ou "très satisfaits" de leur activité pendant cette période, alors même qu'ils constatent une hausse modérée du chiffre d'affaires, équivalente au mieux à 20 % par rapport à un mois hors solde. C'est ce que révèle une enquête de la CCIP (Chambre de commerce et d'industrie de Paris), menée auprès de 304 commerçants de la capitale.
Inquiets par la crise. 61 % d'entre eux considèrent en effet que l'activité de leur magasin a été peu satisfaisante pendant la saison printemps-été et 64 % estiment que la crise a eu des répercussions directes sur leur activité. 51 % des commerçants se déclarent pessimistes quant à la consommation de la clientèle pour la prochaine saison automne-hiver. 
Seul un commerçant sur 4 a mis en place des soldes flottants. Pour la première fois cette année, les professionnels avaient la possibilité de mettre en place des soldes flottants, en fixant librement les dates de deux semaines de soldes dans l'année. Objectif de la loi : donner plus de souplesse aux commerçants et davantage de pouvoir d'achat aux consommateurs. On ne peut pas dire qu'ils ont rencontré le succès escompté : seulement 1/4 des commerçants interrogés ont mis en place ces soldes flottants, et plus de la moitié d'entre eux jugent "peu satisfaisant" le chiffre d'affaires généré. 
Explications avançées par les commerçants : le manque de communication autour de ce dispositif envers les consommateurs et le manque de coordination entre les commerçants, qui peut générer la confusion des clients. Ainsi, 61 % des commerçants demandent une date commune pour les soldes flottants.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises