Cession Commerce

Les créations d'entreprises à leur plus haut niveau depuis 2010

Par Sophie MENSIOR - Le 31 / 01 / 2018
Suivre sur Twitter

ooaa
Les créations d'entreprises à leur plus haut niveau depuis 2010

Deux études démontrent l’envie de créer ou reprendre une entreprise chez les Français. Leurs motivations ont changé et ils mettent la protection sociale en tête de leurs attentes.

En 2017, 591 000 entreprises ont été créées en France, soit 7 % de plus qu’en 2016. Les créations atteignant ainsi leur plus haut niveau depuis 2010, selon la dernière étude de l’Insee. Ce sont les créations d’entreprises individuelles qui augmentent le plus (+ 8 %), dont les micro-entreprises (+9 %) et les entreprises individuelles classiques (+ 6 %). Les créations de sociétés sont, quant à elles, en hausse de 5 %.

En 2017, c’est le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques qui participent le plus à la hausse globale : le nombre de créations s’accélère avec  +14 % en 2017 après + 10 % en 2016. Avec 103 000 nouvelles entreprises en 2017, il représente 17 % de l’ensemble des créations et devient ainsi le premier secteur en nombre de créations d’entreprises devant le commerce (99 000 créations), qui occupait la première place depuis les années 2000.

Autres données fournies par l’Insee : les créateurs d’entreprises individuelles sont de plus en plus jeunes : en 2017, 37 % ont moins de 30 ans. Quant à la part des femmes créatrices, elle se maintient à 40 %.


Un quart des Français créateur ou repreneur

Cette envie de création est bel et bien confirmée par un sondage Opinionway pour l’UAE (Union des Auto-Entrepreneurs) avec le soutien de la Fondation Le Roch Les Mousquetaires  et la participation de Sage à l’occasion du 25ème Salon des Entrepreneurs de  Paris. Un français sur 4 envisage de créer, reprendre une entreprise ou se mettre à son compte (25 %), ce qui représente pas moins de 13 millions de français ! Plus probablement : 2,6 millions d’entre eux ont déjà un projet mûri, qu’ils envisagent de concrétiser dans les deux ans.

Confortant aussi les données de l’Insee, 56 % de ceux qui veulent créer ont l’intention de se tourner vers l’auto-entreprise contre 43 % dans une forme sociétale plus classique (SARL, SA, EURL, SAS). Ils sont également enclins à la pluriactivité, pour 50 % des créateurs potentiels.


Changement d’état d’esprit
 

Pour ceux qui veulent créer ou reprendre une entreprise, la quête d’autonomie vient largement en tête des motivations (46 %) devant la quête de sens et le souhait de gagner plus d’argent (38 % chacun). Le goût du challenge n’étant cité que par 23 % des sondés, loin de l’état d’esprit des années 80…

Par ailleurs, cette nouvelle génération n’a plus les même attentes qu’auparavant et aspire à une protection sociale : 84 % des personnes interrogées souhaitent l’accès aux mêmes droits que les salariés (assurance maladie, chômage, retraite).

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises