Cession Commerce

Les crémiers-fromagers ne connaissent pas la crise

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Les crémiers-fromagers ne connaissent pas la crise

La majorité des crémiers-fromagers pensent que leur chiffre d'affaires va progresser dans les 2 prochaines années. Pour dynamiser leur point de vente, ils proposent de nouveaux produits et services.

Les crémiers-fromagers ont le sourire. Selon une enquête effectuée par le groupe Comexposium à l'occasion du Salon du Fromage et des Produits Laitiers,  95 % des professionnels interrogés estiment que leur chiffre d'affaires est stable ou en hausse en 2011. La majorité pense même qu'il va progresser dans les 2 prochaines années !

Les raisons à cette situation : leur offre bénéficie des nouvelles tendances de consommation, à savoir le recul de la consommation de fromages en plateau au bénéfice de leur utilisation en cuisine ou à l'apéritif. Par ailleurs, les qualités des produits laitiers répondent à la demande de consommateurs, à la recherche d'une alimentation à la fois saine et gourmande.


Complément de gamme
A côté de l'offre traditionnelle des fromagers (beurre, crème fraîche, yaourts, fromage blanc et les oeufs), d'autres produits viennent enrichir la gamme : comme les confitures et le miel, présents dans 74 % des points de vente interrogés, le vin, présent dans 55 % des points de vente et enfin les pâtes fraîches, présentes dans 27 % des points de vente.
22 % des fromagers proposent par ailleurs, une offre non-alimentaire : plateaux, appareils à raclette/fondue, livres de recettes, ustensiles...

Pour se distinguer par rapport à la concurrence et dynamiser leur point de vente, les crémiers-fromagers organisent des évènements et dégustations au sein de leur point de vente (65 %), et certains commencent même à faire des animations à domicile.

Enfin, le rôle du conseil du vendeur apparaît comme un facteur de vente important. Les questions les plus souvent posées par des consommateurs portent sur la saisonnalité des fromages (75 %) et la constitution d'un plateau de fromages (69 %).

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises