Cession Commerce

Les défaillances d'entreprise en net recul au 3ème trimestre 2015

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

L'été a confirmé le recul de la sinistralité des entreprises, en baisse de -4,8 % au 3ème trimestre 2015. Les PME & ETI connaissent une nette amélioration (-14 %), quant aux TPE, elles amorcent un virage favorable (-3,9 %).

Un signal prometteur pour l'économie française : les défaillances d'entreprise sont en recul de -4,8 % au troisième trimestre 2015 par rapport au même trimestre 2014. Elles repassent franchement sous le seuil des 13 000, les tribunaux ayant prononcé  précisement 12 501 ouvertures de procédures collectives, selon la société Altares.

Plus des deux tiers des décisions concernent des liquidations judiciaires directes mais leur nombre (8 627)  s'inscrit en baisse de plus de 6 % cet été comme lors du 2ème trimestre traduisant une moindre fragilité des TPE, la LJ est en effet très majoritairement prononcée sur cette catégorie d'entreprises.
Le nombre d'ouvertures de redressement judiciaire se stabilise autour de la valeur moyenne sur 5 ans, soit légèrement au-dessus de 3 550. Inversement à la liquidation judiciaire directe, cette procédure est davantage accordée aux PME-ETI qu'aux TPE.
Quant aux sauvegardes, elles restent peu utilisées et représentent 2,5 % de l'ensemble des procédures.

Virage favorable pour les TPE
Si le nombre de défaillances d'entreprises de moins de 10 salariés demeure très élevé, il amorce un virage positif chez les plus petites comme les plus grandes d'entre elles. Au-delà des 12 000 sur les étés 2013 et 2014, le volume des défaillances tombe à 11 600 (-3,9 %) au 3ème trimestre 2015. Parmi les motifs de satisfaction : la sinistralité des plus modestes, les TPE salariant moins de trois personnes, recule de 4 %, après 4 années de hausse. Celles de 3 à 9 salariés poursuivent une amélioration (-3 %), engagée l'année dernière.
Du côté des PME & ETI, elles accélèrent (-14 %) la reprise déjà sensible un an plus tôt (-9 %). 875 défaillances ont été prononcées au 3ème trimestre 2015, contre plus de 1 100 il ya trois ans et un millier l'année dernière.

En ce qui concerne le découpage régional, la tendance est positive. Seule deux régions enregistrent une hausse du nombre de procédures collectives : le Centre (+2,4 %) et les Pays de la Loire (+4,6 %), qui signe un record de défaillances. L'Ile de France est stable. Bretagne, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse s'inscrivent en amélioration.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises