Logo cession commerce
Les défaillances d’entreprise remontent au 2ème trimestre 2021

Les défaillances d’entreprise remontent au 2ème trimestre 2021

Le nombre de procédures collectives a augmenté au 2ème trimestre 2021 mais il reste toujours bien en deçà des niveaux d’avant Covid. Ce sont  les TPE, qui paient le plus lourd tribut, représentant près de 90 % des défaillances.  

Par Sophie MENSIOR - le 08/07/21

Si les procédures collectives sont en hausse, +14,2 % par rapport au 2ème trimestre 2020, le volume des jugements reste deux fois inférieur au niveau d’avant Covid, en 2019.  Au total, 6 587 défaillances d’entreprises ont été enregistrées au 2ème trimestre 2021, indique Altares. Cependant des signaux de fragilisation émergent, par exemple le taux des liquidations judiciaires directes (3 sur 4)  reste très élevé ou encore la situation des TPE.

Les TPE les plus impactées

Les TPE de moins de 6 salariés rassemblent près de 9 procédures sur 10 (89 %). Avec  5 850 procédures ouvertes au 2ème trimestre 2021, elles enregistrent une hausse de 18 % par rapport à la même période de 2020. Pour autant, « nous sommes encore loin des niveaux de 2019 (10 800 au 2ème trimestre 2020) constate l’étude Altares

Les PME de 10 à 19 salariés sont elles aussi sous tension (+2,7 %). En revanche, la baisse est particulièrement marquée chez les PME de plus de 50 salariés. Aucune liquidation judiciaire n'a été effet prononcée pour des sociétés de plus de 100 salariés.

Dans le commerce (+10,2 %), les évolutions sont très variables selon les activités. Le commerce de véhicules automobiles accuse une dégradation de + 52 %, l’entretien et la réparation de + 46 %. Dans les surfaces d’alimentation générale ou supermarchés, la situation est tendue (+74 %). Les tendances sont encore très favorables pour le bricolage et l’équipement du foyer (-29 %), le sport & loisirs (-24 %) et mieux encore l’habillement (-31 %).

Recul des défaillances dans l’hôtellerie-restauration

Quant à l’hôtellerie-restauration, le recul des défaillances y est encore très fort. 593 procédures ont été ouvertes (-28 %). La tendance est naturellement tenue par la restauration (-27 %), en particulier traditionnelle (-33 %). La baisse est encore plus marquée pour les débits de boisson (-44 %).

« Comme attendu, les mois d’avril et mai 2021 se sont logiquement inscrits en très forte hausse (+54 % et + 35 %) par rapport aux mêmes mois de 2020. Période alors marquée par le premier confinement et le déclenchement "du quoiqu’il en coûte" gouvernemental. Juin est quant à lui à la baisse (-17 %) et les audiences sont encore loin d’avoir retrouvé leur rythme d’avant Covid », a commenté Thierry Millon, directeur des études d’Altares.

« En Ile-de France, où le nombre de procédures s’envole de 37 %, le taux de liquidations directes dépasse 80 %. Enfin, le secteur de la construction, paralysé pendant plusieurs mois en 2020, concentre plus du quart des jugements (+ 44 %) », a-t-il ajouté.