Cession Commerce

Les entreprises de proximité : un secteur de poids

Par Sophie MENSIOR - Le 16 / 10 / 2018
Suivre sur Twitter

Les entreprises de proximité : un secteur de poids

Les entreprises artisanales, commerciales et libérales font preuve de dynamisme. Elles progressent dans tous les secteurs,- les créations ont connu une hausse de 78 % en 10 ans-, créent des emplois, forment des apprentis. Et n’ont pas à rougir en matière de parité.

Quel est le poids des entreprises de proximité dans notre pays ? L’ISM (Institut supérieur des métiers) vient de dresser un panorama de ce secteur en se basant sur ses données, celles de l’Insee, de l’ex-RSI, de l’Acoss et des Urssaf, qui permet de l’évaluer.

Créations d’entreprises en hausse

En 2016, on dénombrait pas moins de 2 782 000 entreprises, qui composent le tissu de l’artisanat, du commerce et des professions libérales, soit un million de plus qu’en 2006 ! Ces entreprises sont présentes dans toutes les filières économiques et sont en progression dans tous les secteurs (+ 3 % en moyenne entre 2015 et 2016)

Avec 357 810 créations d’entreprises en 2017, l’économie de proximité représentait également 61 % des immatriculations en France, ces créations ayant connu une hausse de 78 % en dix ans.

Quant à leur statut juridique, 58 % d’entre elles sont des entreprises individuelles (42 % sont des sociétés).


1 chef d’entreprise sur 3 est une femme

« S’il est une dynamique qui mérite d’être soulignée, c’est la parité qui continue de progresser », estime l’U2P dans un communiqué. En effet, dans ce secteur, 1 chef d’entreprise sur 3 est une femme ! Un chiffre que l’on peut comparer avec le nombre de femmes dirigeantes dans les entreprises françaises cotées : 3,5 % ….

3 450 000 salariés sont employés dans une entreprise de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales (+ 1 % par rapport à 2015). Et ce n’est pas tout. 29 % des projets d’embauche nationaux proviennent des entreprises artisanales, commerciales et libérales. Les intentions d’embauche sont en progression dans tous les secteurs. Mais celles-ci se heurtent à des difficultés de recrutement, notamment dans l’artisanat et l’hôtellerie-restauration.


200 000 apprentis formés chaque année
 

Pourtant, ce n’est pas faute d’investissements pour préparer les compétences qui font défaut : 200 000 apprentis sont formés chaque année par les entreprises artisanales, commerciales ou libérales. Soit la moitié des apprentis en France ! Par rapport à 2015, leur nombre progresse sensiblement (+ 1 %). Sachant que c’est dans l’artisanat et le commerce de l’alimentation qu’ils sont les plus nombreux.

Selon l’U2P, « les difficultés de recrutement ne pourront se résoudre qu’en revalorisant l’image de ces métiers, auprès du grand public et surtout des plus jeunes ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises