Logo cession commerce
Les Français toujours fans de leur centre-ville

Les Français toujours fans de leur centre-ville

Le 6e Baromètre du Centre-Ville et des Commerces témoigne à nouveau du fort attachement des Français à leur cœur de ville. Les commerces de proximité y jouent un rôle essentiel.

 

Par Sophie MENSIOR - le 10/11/21

Depuis 6 ans, le baromètre du Centre-Ville et des Commerces sonde les Français sur leur perception du centre-ville. Cette étude est réalisée par l'Institut CSA pour Centre-Ville en Mouvement et Clear Channel, avec le soutien de l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires

Cette nouvelle édition intervient dans un contexte un peu particulier, après deux ans de  crise sanitaire. Ce qu’il en ressort : les Français sont attachés à leur centre-ville, c’est le cas pour 64 % d’entre eux, un attachement qui reste stable par rapport aux années précédentes.

Ce score monte à 73 % chez les 18-24 ans. Ils y apprécient notamment de pouvoir tout faire à pied(51 %) et de bénéficier des commerces de proximité (31 %).

Les Français plébiscitent à 90 % les terrasses, considérant qu’elles sont un lieu de convivialité et qu’elles contribuent à l’économie du centre-ville. Quant aux commerces de centre-ville, ils apparaissent comme des lieux de sociabilité à part entière : 79 % y retrouvent leurs proches et 73 % y vont pour flâner, passer du temps libre. Ceux-ci s’avèrent une composante importante : 9 Français sur 10 considèrent que consommer en centre-ville relève plus que jamais de l’acte citoyen !

Autre constat de l’étude : les petites villes attirent toujours autant en 2021 : 53 % des Français souhaiteraient vivre dans le centre-ville d’une petite ville (- de 20 000 habitants), 56 % chez les 18-24 ans.

Les maires très attendus sur la modernisation des centres-villes

La perception du déclin du centre-ville est encore forte mais elle a tendance à baisser dans les villes bénéficiaires du programme Action Cœur de Ville. L’implication du gouvernement sur ces questions est d’ailleurs souhaitée : 83 % des Français pensent que la modernisation des centres-villes doit être un objectif prioritaire pour celui-ci.

Pour 73 % d’entre eux, le maire et le conseil municipal sont considérés comme les acteurs légitimes principaux pour la vitalité des centres-villes.

La dynamisation des commerces apparait comme l’une des principales priorités pour l’avenir des cœurs de ville (31 %), puis la sécurité des biens et personnes (25 %) ainsi que le stationnement en centre-ville (20 %).

La dimension numérique n’est pas oubliée : 39 % des Français considèrent que leur centre-ville est connecté (réseau Wifi, écrans digitaux…), un score en augmentation de 3 points par rapport à 2020. Le wifi gratuit dans la rue étant le service plus attendu.