Cession Commerce

Les Français vont réduire leurs dépenses pour Noël

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

En moyenne, les français prévoient de dépenser 5 % de moins pour les fêtes 2008, soit de 550 euros à 790 euros par foyer. C'est ce que révèle la 11ème édition de l'étude de Noël de Deloitte, réalisée dans 16 pays européens. S'ils souhaitent consommer pour Noël, ils seront particulièrement rigoureux afin de respecter le budget de dépenses qu'ils se sont fixé. Les Français veulent éviter les achats d'impulsion et vont dépenser utile tout en optimisant leurs dépenses grâce aux promotions.
Préserver la table...au détriment des cadeaux. Afin de ne pas dépasser leur budget de dépenses, les Français prévoient, comme la plupart des européens, de réduire la part consacrée aux cadeaux. Moins de cadeaux se traduira par moins de bénéficiaires, mais les enfants seront préservés puisqu'ils ne seront presque jamais sacrifiés. A ce sujet, jeux électroniques et consoles, dominés jusqu'à présent par les jouets traditionnels, apparaîssent dans les cadeaux  qu' offriront les adultes aux enfants.
Perte de vitesse du commerce traditionnel. Les commerces alimentaires traditionnels sont d'habitude très fréquentés pendant la période de Noël, en raison notamment de leur image de meilleure qualité. Toutefois, une partie de la clientèle déclare son intention d'acheter davantage dans les magasins hard discount ou en supermarchés. Le hard discount, devient selon l'étude Deloitte, le troisième format préféré des Français, derrière les hypermarchés, les supermarchés et devant le commerce traditionnel.
Le chèque : cadeau préféré des Français. Ceux-ci sont en effet de plus en plus nombreux à désigner l'argent comme le premier cadeau souhaité. Figurent en deuxième place : le vêtement avec les chèques cadeaux. Reste à rendre la formule de ces derniers plus accessible en améliorant sa distribution et en offrant des chèques cadeaux mullti-enseignes.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises