Cession Commerce

Les Français vont se serrer la ceinture pour Noël

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Les Français vont se serrer la ceinture pour Noël

Le budget moyen des Français consacré aux fêtes de fin d'année est en légère baisse. Malgré tout, les enfants seront préservés, selon l'étude de Noël 2013 du cabinet Deloitte.

531 euros, c'est le budget moyen que vont consacrer les Français à leurs dépenses de Noêl, soit un montant en légère baisse de 0,9 % par rapport à 2012. C'est sur les cadeaux qu'ils comptent faire des économies avec un budget en retrait de 2,7 %, se montant à 302 euros. En revanche, celui consacré aux plaisirs de la table augmente de 2 % pour s'élever à 175 euros, ce qui montre leur attachement au traditionnel repas familial. Telles sont les données dévoilées par la 16ème édition de l'étude de Noël menée par Deloitte dans 18 pays européens;  en France ce sont 1 595 personnes qui ont interviewées sur leur intention de dépenses pour la fin de l'année.

Les enfants privilégiés
Cette année plus que jamais, Noël reste la fête sacrée des enfants. Les cadeaux qui leur sont destinés représenteront 47 % du budget cadeaux des Français, ceux destinés aux adultes feront quant à eux l'objet d'arbitrages. Le critère éducatif est privilégié dans les jouets offerts aux petits  : jeux de construction, livres, jouets et accessoires éducatifs occuperont une belle place au pied des sapins. Les consoles de jeux rentrent dans le Top 10 des enfants (14ème l'an dernier). Pour les adolescents, le trio de tête reste inchangé : jeux vidéo, argent et livres.

Argent, livres et...chocolats
Dans le choix de cadeaux tant souhaités qu'offerts, les Français convergent avec les européens. Argent et livres restent les cadeaux les plus souhaités. Les cadeaux high tech (smartphones et tablettes) sont en net retrait ; ils n'arrivent qu'en 16ème et 20ème position de leurs souhaits.
Quant aux cadeaux les plus offerts, le palmarès reste inchangé par rapport à l'an passé : livres, chocolats, parfums et cosmétiques.

L'hypermarché reste dominant
Dans leur grande majorité, les Français réaliseront encore cette année leurs achats de cadeaux dans les magasins (64 % versus 67 % en 2012). Hors Internet, le format dominant reste les hypermarchés (38 % contre 42 % en 2012), suivis des chaînes spécialisées (37 % contre 36 %). Les grands magasins traditionnels sont en progression cette année (17 % contre 12 % en 2012).
En ce qui concerne les dépenses alimentaires, les hypermarchés sont plébiscités par 78 % des consommateurs (82 % en 2012) suivi des supermarchés pour 28 % (24 % l'an dernier).

Pour leurs cadeaux, les Français prévoient d'effectuer 38 % de leurs dépenses sur Internet, en hausse de 5 points par rapport à 2012. Ce qui fait d'eux les 3èmes plus importants acheteurs en ligne au sein des pays étudiés, derrière les Allemands (47 %) et les Polonais (39 %).



< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises