Cession Commerce

Les indépendants : qui sont-ils ?

Par Sophie MENSIOR - Le 07 / 08 / 2019
Suivre sur Twitter

Les indépendants : qui sont-ils ?

L’Insee s’est penché sur les indépendants : combien sont-ils, comment évoluent-ils et dans quels secteurs sont-ils présents. Radiographie de cette population.

En 2016, 3,1 millions de personnes travaillent avec un statut d’indépendant, indique l'Insee dans une étude.  Les profils sont variés : agriculteurs, maçons, dirigeants de PME ou de grandes entreprises, chauffeurs de taxi, artistes…

Selon la forme juridique et l’activité de leur entreprise, ces indépendants peuvent être des entrepreneurs individuels « classiques », des professions libérales, des gérants ou dirigeants de société, ou exercer sous le régime fiscal des micro-entrepreneurs.
Si la plupart sont non-salariés, certains dirigeants ou gérants de société exercent néanmoins sous le statut d’assimilés salariés.

Rebond amorcé dans les années 2000

Après avoir reculé pendant des décennies, leur nombre croît depuis le milieu des années 2000, essentiellement dans les services. C’est la création du régime d’auto-entrepreneur, remplacé fin 2014 par le micro-entrepreneuriat, qui va porter cette croissance. Fin 2016, on dénombre 860 000 micro-entrepreneurs économiquement actifs. On les retrouve dans les services, la construction, dans la vente au détail sur les marchés ou à distance.
Ce régime reste marginal au sein d’activités pour lesquelles une qualification professionnelle ou l’existence d’un capital s’impose (pharmacies, activités juridiques et comptables, transports routiers…)
Leurs revenus sont faibles, comparés à ceux des indépendants "classiques", en particulier les professions libérales : 75 % des micro-entrepreneurs économiquement actifs perçoivent moins de 680 euros mensuels.


Le tourisme :  source d’emplois indépendants
 

L’étude de l’Insee démontre que les indépendants pèsent davantage dans l’emploi des territoires de tradition agricole ou touristique. Ainsi les régions méridionales et les départements d’outre-mer présentent des caractéristiques propices à l’exercice du travail indépendant du fait de leur structure sectorielle. En raison notamment de la place qu’y représente le tourisme, générateur d’emploi dans l’hôtellerie, la restauration et le commerce.
En revanche, les indépendants pèsent peu dans l’emploi des régions septentrionales. Par exemple, en Ile-de-France, ils représentent 10 % des actifs en emploi.

Le tourisme génère des emplois indépendants dans l’hébergement et la restauration, le commerce mais aussi dans l’enseignement de disciplines sportives ou de loisirs et les transports. Les territoires de montagne et les littoraux de métropole, de Corse et des départements d’outre-mer étant les plus concernés.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises