Cession Commerce

Les librairies ont limité la casse en 2020

Par Sophie MENSIOR - Le 07 / 01 / 2021
Suivre sur Twitter

Les librairies ont limité la casse en 2020

Après les deux périodes de fermeture, les librairies ont connu une fréquentation exceptionnelle. L’année 2020 se termine toutefois par un recul de -3,3 %.

Les Français ont soutenu les librairies pendant la crise sanitaire. Le retour très massif des lecteurs en librairies après les deux confinements, + 32 % en juin, + 35 % en décembre, a permis au secteur d’éviter la catastrophe. Ainsi l’activité globale de la profession affiche, en 2020, un recul -3,3 % par rapport à 2019. Tels sont les chiffres communiqués par le Syndicat de la librairie française (SLF), issus de l’Observatoire de la librairie, qui regroupe 368 librairies pour un CA consolidé de 390 millions d’euros, soit plus du tiers de CA de la profession.

La bonne résistance des librairies ne doit pas masquer des situations préoccupantes. En effet, une libraire sur 5 accuse une baisse supérieure à 10 %.

Des évolutions selon la taille

L’effet « taille » est manifeste : plus le chiffre d’affaires est important, plus l’activité se rétracte. Ainsi les libraires qui réalisent un CA de plus de 4 millions d’euros subissent une baisse moyenne de plus de 9 %.

La majorité des rayons sont en baisse, à l’exception de la littérature, de la bande dessinée et du pratique, qui représentent à eux trois la moitié des ventes en librairie en 2020. Pour le tourisme, le livre d’art (fermeture des musées, annulation des expositions) et l’universitaire, ces contre-performances sont directement imputables à la crise sanitaire.

Considérées comme des commerces « non essentiels » pendant le deuxième confinement, les librairies ont pu rouvrir finalement le 28 novembre 2020 et profiter pleinement des achats pour les fêtes de fin d’année. Selon les estimations du syndicat, pendant le deuxième confinement, les ventes par correspondance et sur leur pas de porte (click and collect) étaient autorisées, ce qui leur a permis de réaliser jusqu’ à 20 % du chiffre d’affaires effectué en temps normal.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises