Cession Commerce

Les patrons de TPE mitigés face à la loi Macron

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

ooaa

Les dirigeants de TPE (Très petites entreprises), notamment les commerçants, ne semblent guère convaincus par la loi Macron. Plus de la moitié estime qu'elle ne changera rien à la situation économique française, selon le baromètre des TPE Ifop-Fiducial.

La loi Macron pour la croissance et l'activité, qui va désormais être examinée au Sénat, divise les patrons de TPE : une moitié  y est favorable alors que l'autre moitié ne l'est pas. Pour 55 % d'entre eux, elle ne changera rien à la situation économique française. 32 % estiment qu'elle va dans le bon sens mais pas assez loin, et 8 % qu'elle met en péril les équilibres économiques sociétaux. C'est ce qui ressort de la 57ème édition du baromètre des TPE réalisé par l'Ifop pour Fiducial.

Si l'on regarde dans le détail des mesures, les patrons de TPE jugent efficace à 54 % la possibilité de négocier les rémunérations pour le travail le dimanche, à 53 % la possibilité pour les commerces de passer de 5 à 12 ouvertures dominicales par an et à 38 % l'ouverture à la concurrence des professions règlementées.
Le baromètre constate que cet assouplissement de l'ouverture dominicale n'est jugée efficace que par 44 % des commerçants, les premiers concernés par cette mesure (-9 points par rapport à l'ensemble des répondants).

Le compte pénibilité, la grande inconnue
Depuis le 1er janvier 2015, les entreprises sont tenues d'ouvrir un compte pénibilité pour tous les salariés exposés à des risques sur la base de quatre critères. Pourtant, sept patrons sur 10 admettent ne pas en avoir connaissance. Si 29 % des employeurs estiment leurs salariés concernés, 27 % déclarent ne pas être suffisamment informés pour se prononcer.
Peu préparées à cette réforme, 49 % des TPE interrogées estiment que leur entreprise sera en mesure de mettre en place le compte pénibilité et seulement 12 % ont déjà instauré une fiche pénibilité.

Une  note d'optimisme à ce tableau : les patrons de TPE ont meilleur moral en ce début d'année 2015, après avoir battu des records de pessimisme en octobre 2014. Bien qu'encore minoritaires, ils sont 27 % à être optimistes sur le climat général des affaires en France (+15 points) et 46 % dans leur propre activité (+ 7 points).
Sur l'ensemble de l'année, un peu plus de la moitié des entreprises (52 %) ont connu une croissance de leur activité, dont 21 % ont enregistré une croissance supérieure à 2 %.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises