Cession Commerce

Les performances hôtelières se redressent en mars

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Les performances hôtelières se redressent en mars

Avec un mois de mars qui retrouve des couleurs, le premier trimestre se termine par une note positive pour le secteur de l'hôtellerie, selon les statistiques Deloitte-In Extenso.

Après un début d'année morose, les performances de l'hôtellerie française se redressent au mois de mars, indique l'étude Deloitte-In Extenso sur les "performances hôtelières en France". A Paris, en province et sur la Côte d'Azur, les indicateurs sont au vert, de l'hôtellerie économique aux établissements de grand luxe.
Seul le marché super-économique de province ne partage pas cette tendance avec un taux d'occupation en baisse de plus de 3 % en moyenne.

En effet, à Paris, la croissance des recettes hébergement est tiré par les prix moyens, en progression d'environ 4 %. Quant aux taux d'occupation, ils stagnent sur la majorité des catégories. Seule l'hôtellerie haut de gamme bénéficie d'une légère augmentation de la fréquentation (+ 5 % de taux d'occupation).

En région, les établissements bénéficient d'une hausse conjointe de taux d'occupation et de prix moyen. Les progressions de RevPar (revenu moyen par chambre disponible) s'échelonnent ainsi de 2 % pour les marchés économiques et milieu de gamme à plus de 10 % pour la catégorie haut de gamme.

Plusieurs grandes agglomérations affichent des progressions à 2 chiffres. Marseille est la grande gagante du mois. Bordeaux, Dijon, Le Havre réalisent également de belles hausses de RevPar grâce à une fréquentation dynamique.

"Si les hausses enregistrées au mois de mars ont permis à certaines destinations de compenser les baisses des 2 premiers mois, les performances du premier trimestre restent en recul en province et dans de nombreuses grandes agglomérations françaises", constate l'étude.


Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises