Cession Commerce

Les petits entrepreneurs conquis par le Web

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Internet semble avoir été adopté par les petites entreprises comme premier média commercial, selon une enquête menée par la FCGA sur la relation client.

Comment les commerçants et artisans communiquent-ils avec leurs consommateurs ? C'est ce qu' a cherché à savoir la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) par le biais d' une enquête sur la relation client dans les petites entreprises.

Premier enseignement : les professions qui communiquent le plus avec leur clientèle sont la vente-réparation-automobile (37 %), l'artisanat du bâtiment (35,4 %) et le commerce de détail alimentaire (29,4 %).
Les moins dynamiques en la matière : la beauté-l'esthétique (16,7 %), les services (20 %) et l'hôtellerie-restauration (20 % également). C'est le manque de budget qui arrive en tête des arguments avancés pour justifier l'absence de communication.

Deuxième enseignement : la fidélisation de la clientèle constitue l'ojbectif numéro 1 pour la très grande majorité des dirigeants de TPE (60,88 %). Puis figure  le développement ponctuel du chiffre d'affaires (33,44 %). En pratique, il s'agit de recourir aux techniques du marketing direct ou à la publicité locale pour augmenter le trafic dans le point de vente, susciter des appels téléphoniques... L'accroissement de la notoriété de l'entreprise (27,60 %) et l'amélioration de son image de marque (25,32 %) arrivent respectivement en 3ème et 4ème position.

Mais la "révélation" de l'enquête , c'est le rôle joué par Internet, qui s'impose comme le premier média commercial des petites entreprises ! Les dirigeants de TPE exploitent d'abord (30,84 %) les différents atouts des nouvelles technologies pour communiquer avec leurs clients. Concrètement, les actions engagées se déclinent prioritairement sur Internet à travers différents "e-medias" : sites, blogs, l'e-mailing, les réseaux sociaux.
Les médias traditionnels (presse, radio, TV) s'attirent les faveurs de plus d'un professionnel sur 4 (25,49 %) tandis que les mailings adressés (22,40 %) et les courriers sans adresse ou flyers (21,59 %) se partagent une proportion comparable d'entrepreneurs.



< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises