Cession Commerce

Les produits bio : toujours plus hauts

Par Sophie MENSIOR - Le 01 / 06 / 2018
Suivre sur Twitter

Les produits bio : toujours plus hauts

La consommation de produits bio poursuit sa croissance exponentielle, + 17 % en 2017. Elle représente 4,4 % du marché alimentaire à domicile. Les Français réalisent leurs achats dans quatre circuits de distribution principaux.

Peu de secteurs peuvent afficher de tels résultats. En 2017, les achats de produits alimentaires issus de l’agriculture biologique ont enregistré une croissance de 17 % par rapport à 2016, pour atteindre  8,373 milliards d’euros. Se décomposant ainsi : 7,921 milliards d’euros TTC de consommation à domicile des ménages, ce qui représente 4,4 % de la consommation générale de produits alimentaires et 425 millions d’euros HT d’achats de produits bio servis en restauration hors domicile (restauration collective et commerciale). Tels sont les chiffres annoncés par l’Agence Bio (Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique)  présentant le bilan 2017 de ce secteur.

Il faut dire que les achats de produits bio ont doublé en 7 ans de 1999 à 2007, puis en 5 ans de 2007 à 2012. Le marché a de nouveau doublé en 5 ans de 2012 à 2017, passant de 4,1 milliards d’euros à 8,3 milliards d’euros.

Les GMS développent leurs gammes  bio

Les Français réalisent leurs achats dans 4 circuits de distribution principaux :

-les grandes et moyennes surfaces alimentaires et leur e-commerce (GMS), avec 46 % de parts de marché

-les magasins spécialisés bio en réseau ou indépendants  (36 %)

-la vente directe du producteur au consommateur sans intermédiaire (13 %)


-les artisans-commerçants (cavistes, boulangers, bouchers, poissonniers…), avec 5 % de parts de marché

Selon l’Agence Bio, l'année  2017 marque un tournant : les GMS ont développé leur gamme bio, de façon générale et de façon plus spécifique dans leurs magasins de proximité et le drive, porteurs de croissance.

Les produits transformés boostent le marché

Quant au circuit spécialisé bio, il connaît toujours une belle dynamique illustrée par l’ouverture régulière de nouveaux magasins, il n’enregistre pas la croissance record de 2016 (+15 % en 2017 contre +25 % en 2016). Sa part de marché recule légèrement, une situation due notamment aux commerces indépendants dont la croissance est très faible.

Quant aux produits achetés, il s’agit surtout, en 2017 comme en 2016, de l’épicerie, des fruits et légumes frais et des boissons alcoolisées. Une nouvelle tendance émerge : les produits transformés qui réalisent de belles performances  : le traiteur (+34 %), les boissons : jus de fruits (+23 %), cidres, bières (+26 %) et les vins (+21 %).

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises