Cession Commerce

Les revenus des commerçants et artisans en chute en 2014

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Les revenus des commerçants et artisans en chute en 2014

Les indicateurs sont dans le rouge pour les TPE en 2014 : recul du chiffre d'affaires et chute de la rentabilité, selon une étude de la FCGA. Parmi les secteurs analysés, le commerce de détail alimentaire réalise l'une des meilleures performances.

"L'année 2014 n'a pas été un bon cru pour les TPE, elles sont à la peine", indique Yves Marmont, président de la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) à l'occasion de la présentation de la 21ème édition de son étude "Chiffres et Commentaires", qui analyse 75 professions réparties en 11 secteurs d'activité.

En effet, le chiffre d'affaires moyen de 183 000 petites entreprises du commerce de détail, de l'artisanat commercial, des services et du bâtiment artisanal est en recul de -1 % (contre -0,4 %) mais surtout le résultat courant brut moyen (avant prise en compte des cotisations sociales dues par le chef d'entreprise) se déprécie de -3,4 % en 2014 (contre -1,1 % en 2013). Il s'élève à 47 000 € en 2014 (hors secteur santé 39 000 €).

Seuls 3 secteurs sur les 11 étudiés présentent des évolutions positives : les services avec +1,1 % (contre -0,2 % en 2013), les transports avec +0,9 % (contre +1,8 % en 2013) et le commerce de détail alimentaire  avec + 0,5 % (contre +1,1 % en 2013). Ce dernier réalise l'une des meilleures performances commerciales de l'année 2014, toutes professions confondues. Les crémiers-fromagers (+3,4 %) et les artisans bouchers (+2,2 %)  se distinguent tout particulièrement. Mieux encore : ce sont les professionnels de l'alimentation qui affichent la meilleure rentabilité avec un résultat courant de +1,3 %.

Les cafés-hôtels-restaurants enregistrent une baisse d'activité de 0,7 %, identique à celle de 2013. Tandis que les ventes baissent modérement dans l'auto-moto (-0,9 %) contre -0,3 % l'an dernier.

Dans l'artisanat du bâtiment, la situation se détériore plus sérieusement. Le CA de ce secteur poursuit sa chute en 2014 : -1,5 % contre -0,2 % l'année précédente. "Plus grave, constate la FCGA, "la rentabilité des professionnels de ce secteur est particulièrement affaiblie : -4,8 % contre -0,5 % en 2013. C'est la plus forte baisse de revenu constatée en 2014, toutes professions confondues".

Le Palmarès des revenus

L'étude dresse également le palmarès des revenus nets (après déduction des charges sociales de l'entreprise et avant impôt).
Sur le podium des professions qui gagnent le plus en 2014 :
  • les pharmaciens d'officine : 144 900 €
  • les opticiens : 60 400€ 
  • les ambulanciers et taxis-ambulances :  52 000 €  
Et aussi : les prothésistes dentaires (46 500 €), les débitants de tabacs-jeux-journaux (45 400 €), les cafetiers et débitants de tabacs-jeux (44 400€),  les bouchers (39 900€)...

Les trois professions qui gagnent le moins :
  • les coiffeurs à domicile : 10 800 €
  • les toiletteurs animaliers : 12 300 €
  • les exploitants de mercerie : 13 700€   
Et aussi :  les parfumeries (15 600 €), les pressings (16 200 €), les salons de coiffure et les fleuristes (17 500€) , les tapissiers décorateurs (17 700€) et les cadeaux souvenirs (18 300€).

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises