Cession Commerce

Les revenus des entrepreneurs individuels stagnent

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

ooaa

C'est une enquête qui tombe à point nommé pour le gouvernement, désireux de "simplifier l'environnement de l'entrepreneur", dans le cadre de la loi sur la  modernisation de l'économie, en créant un statut spécifique pour les entrepreneurs indépendants. Car ils en ont bien besoin ! L'étude réalisée par l'Insee indique, en effet, leur lent mais inexorable déclin depuis 15 ans au profit des sociétés.
Entre 1993 et 2006, le nombre d'entreprises individuelles, c'est-à-dire sans "lien de subordination" à un employeur et pouvant travailler seul ou être employeur, a diminué de 150 000 pendant que celui des sociétés augmenté de 390 000. Une tendance que l'on peut expliquer par le fait que l'EI confond les patrimoines personnel et professionnel, incitant les commerçants ou artisans à opter pour le statut de société.
Un constat qui s'accompagne d'un deuxième, plus préoccupant, concernant l'évolution des revenus. En euros constants, la rémunération moyenne d'un entrepreneur individuel n'a quasiment pas progressé entre 2000 et 2005 où elle s'élèvait à 25 900 euros.
Une stagnation qui masque des évolutions contrastées selon le nombre de personnes travaillant pour ladite entreprise. Dans les EI n'employant pas de salariés, le revenu moyen progresse de 1,2 % par an en euros constants, alors qu'il baisse dans les EI avec salariés. L'Insee fait toutefois remarquer qu'un entrepreneur tout seul gagne quatre fois moins qu'un entrepreneur employant entre 6 et 19 salariés.
On apprend, par ailleurs, que l'âge moyen d'une EI était de 12 ans en 2005 et que les entreprises les plus rentables ont entre 20 et 27 ans d'existence et leur dirigeant entre 45 et 55 ans. Notons, enfin, que si 50 % des EI disparaissent au cours des cinq premières années, leur taux de survie s'améliore, en revanche, jusqu'à la vingtième année, avant de décliner.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises