Cession Commerce

Les soldes d’hiver 2020 perturbés par les mouvements sociaux

Par Sophie MENSIOR - Le 07 / 02 / 2020
Suivre sur Twitter

Les soldes d’hiver 2020 perturbés par les mouvements sociaux

Les commerçants parisiens ont souffert des manifestations qui ont émaillé la période des soldes. Ces mauvais résultats viennent s’ajouter à une saison automne-hiver déjà décevante. Les indépendants sont particulièrement touchés.

Décidément la magie des soldes n’opère plus et cette opération commerciale n’apparaît plus comme un évènement incontournable. Le bilan des soldes d’hiver 2020 vient confirmer cette tendance. Pour 56 % des commerçants parisiens interrogés dans le cadre dune enquête de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Ile-de-France, le chiffre d’affaire n’a augmenté au mieux, que de 10 % pendant les soldes d’hiver. 65 % d’entre eux estiment que le résultat n’est pas satisfaisant, un score qui monte jusqu’à 79 % pour les indépendants.

Pour une grande très grande majorité d’entre eux, ce résultat est moins bon que celui des soldes de l’hiver dernier, qui avaient pourtant été impactés par les Gilets Jaunes.  Le cru 2020 a de nouveau été perturbé par les mouvements sociaux, notamment la grève des transports. A cela peuvent s’ajouter d’autres facteurs tels que l’attentisme des consommateurs ou encore la douceur de la météo…De plus, ventes privées, promotions et Black Friday viennent démoder les soldes….

Seul point positif : 78 % des commerçants se déclarent satisfaits des dates des soldes d’hiver, qui durent désormais 4 semaines seulement au lieu de 6.

Une saison automne-hiver déjà médiocre

Pour les commerçants, les soldes ne sont pas venus à la rescousse d’une saison automne-hiver déjà très médiocre. Pour 92 % d’entre eux, ce sont les mouvements sociaux qui ont débuté le 5 décembre qui ont eu des répercussions importantes sur leur activité : 88 % ont vu leur fréquentation fléchir, et 75 % ont constaté une baisse de leur chiffre d’affaires. 25 % de ces commerçants ont même dû fermer le rideau temporairement en raison des manifestations.

Les commerçants indépendants sont particulièrement touchés : ils sont 61 % à avoir subi une baisse de fréquentation supérieure à 30 %, contre 42 % pour les enseignes, et 57 % à avoir observé une baisse supérieure à 30 % de leur chiffre d’affaires (contre 34 % seulement pour les enseignes). Faisant suite à un hiver 2019 déjà très perturbé par le mouvement des Gilets Jaunes, ces mauvais résultats fragilisent encore plus les commerçants indépendants.

Malgré les difficultés rencontrées cet hiver, 60 % des commerçants se déclarent optimistes pour la saison prochaine, selon l’enquête de la CCI Paris Ile-de-France. Si l’on y regarde de plus près, cet optimisme concerne 78 % des enseignes mais seulement 42 % des indépendants…

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises