Cession Commerce

Les TPE se mettent au numérique

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Les TPE se mettent au numérique

Après des années de lente évolution, cette fois-ci, les dirigeants de TPE accentuent leur mutation digitale, selon une étude de la Fédération des centres de gestion agrées sur les usages numérique des TPE.

Si le processus fut long à démarrer,  la transition numérique des TPE (Très petites entreprises) est en voie d'accélération. Aujourd’hui, plus d’un entrepreneur sur deux (55 %) déclare être présent sur Internet. Soit 6 points de plus que le taux enregistré lors de la dernière enquête menée par la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) sur ce thème en 2014 (49 %).

Les progrès sont là même s’il reste toujours une importante proportion d’artisans, de commerçants et de prestataires de services totalement déconnectés du Web (45 %).  Et parmi ces réfractaires, ils sont une minorité (20 %) à annoncer leur arrivée prochaine sur Internet. Plus préoccupant encore : une grosse majorité d’entre eux (80 %) affirment qu’ils ne seront jamais présents sur le réseau mondial…


Un atout stratégique

La plupart des dirigeants de TPE interrogés dans le cadre de cette enquête (69,9 %) sont présents sur Internet par le biais de leur propre site. Soit pratiquement 15 points de plus qu’en 2014 (55,5 %). Une majorité d’entre eux fait  confiance aux sites professionnels (55,1 %), aux réseaux sociaux (54,4 %) aux sites collectifs (52 %) ou encore aux blogs professionnels (51,1 %). « Quelle que soit l’option choisie, la présence sur le Web est clairement perçue comme un atout stratégique pour le développement de l’activité de l’entreprise », commente la FCGA.

Gestion des comptes bancaires

Pour les dirigeants de TPE, Il y a encore du chemin à parcourir : 72,2 % d’entre eux affirment ne jamais utiliser les sites Internet de leurs partenaires.

Parmi le petit quart d’entrepreneurs qui surfent sur les pages de leurs interlocuteurs professionnels, la plupart se connectent en priorité au site de leur banque (77,4 %). Leurs diverses fonctionnalités (gestion des comptes à distance, suivi de la trésorerie, planification des virements, vérification des opérations au débit et au crédit…) facilitant le pilotage financier de l’exploitation.

Les sites de l’administration rencontrent également un certain succès. Autrefois boudés par les TPE, ils attirent aujourd’hui une proportion non négligeable de visiteurs occasionnels (51,7 %). Cette tendance devrait s’accroître avec la généralisation progressive des télé-déclarations obligatoires.
Une proportion similaire  (51,1%) déclare aussi se rendre, de temps en temps, sur les pages Web de leurs fournisseurs…

Messagerie électronique : un usage régulier

Après des années de résistance, les entrepreneurs apprivoisent peu à peu les différents atouts de la messagerie électronique : facturation, prospection, fidélisation, relations avec les fournisseurs, les clients, l’administration, les partenaires…

Ils sont désormais 63 % à reconnaitre l’utiliser régulièrement dans le cadre de leurs activités professionnelles. Soit 9 points de plus qu’en 2014 (54 %). Il reste encore des réfractaires : un chef d’entreprise sur 5 (20 %) n’utilise le courrier électronique que de manière « occasionnelle » tandique 17 % des sondés prétendent ne jamais y recourir...
 

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises