Cession Commerce

Les Très petites entreprises encore peu utilisatrices des outils numériques

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Plus d'une petite entreprise sur deux n'est pas présente sur Internet. C'est le premier enseignement d'une enquête menée par la Fédération des centres de gestion agréés sur les usages des TIC (Technologies de l'information et de la communication) dans les

Présence sur Internet, modes d'existence sur le Web, typologie des sites les plus consultés, utilisation de la messagerie électronique : une enquête de la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) décrypte la manière dont les dirigeants de petites entreprises utilisent Internet dans leur vie professionnelle.

Même si le constat n'est pas très brillant, la situation évolue doucement : plus d'une petite entreprise sur deux n'est pas présente sur Internet, mais cette proportion de TPE absentes de la Toile est moindre qu'en 2011 (62 %).
D'autre part, 13 % des entrepreneurs qui répondent par la négative annoncent dans le même temps, qu'ils seront prochainemenement présents sur le Web. Et pour 32 % des personnes interrogées, "l'avenir passe par la création ou le développement de cet outil".

Les entrepreneurs présents sur Internet privilègient les solutions communes pour valoriser leurs produits et services. La popularité des sites de groupements professionnels (56,8 %) et des sites collectifs à usage professionnel (56,3 %) illustrent cette volonté de promouvoir son image autour d'une bannière commune.

Par ailleurs, près de 80 % des dirigeants de TPE déclarent ne jamais utiliser les sites Internet de leurs partenaires professionnels "se privant ainsi d'une précieuse source de compétitivité", estime la fédération.

Une entreprise sur quatre n'utilise pas la messagerie électronique
Quant à la messagerie électronique, les chefs des petites entreprises l'apprivoisent lentement. Alors qu'ils étaient 35 % à déclarer ne jamais l'utiliser en 2011, ils ne sont aujourd'hui plus "que" 24 % à l'affirmer.

"A l"évidence, les TPE n'exploitent toujours pas les infinies possibilités de l'e-mail : campagnes de marketing direct, informations clients, relations avec les différents partenaires de l'entreprise, formalités administratives, échanges avec organismes sociaux..."commente la FCGA.

Afin d'aider ces petites entreprises à rattraper leur retard, la fédération participe au programme de sensibilisation et de formation "Transition Numérique", lancé en novembre 2012 par le gouvernement.





;

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises