Cession Commerce

Mairie de Paris : le projet d'Anne Hidalgo pour le commerce et l'artisanat

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Mairie de Paris : le projet d'Anne Hidalgo pour le commerce et l'artisanat

La candidate socialiste à la Mairie de Paris a dévoilé ses propositions en matière de commerce et d'artisanat. Son objectif : préserver le commerce de proximité, dans une perspective plus écologique.

A 60 jours du premier tour des élections municipales, les candidats affûtent leurs armes et dévoilent leurs intentions .Anne Hidalgo, candidate dans la capitale pour le Parti Socialiste, a présenté ses propositions, notamment en matière de commerce et d'artisanat. En voici les grandes lignes :

Première proposition : préserver la diversité commerciale et artisanale.
"Je veux que chacun des 100 000 commerces parisiens, garants d'un savoir-faire unique et de la création d'emplois pérennes, puisse garder sa place et s'épanouir à Paris", déclare Anne Hidaglo
Comment ?  En identifiant de nouveaux  "Vital Quartiers", partout où la mono-activité et l'uniformisation menacent, à  travers l'intervention de la Semaest, société d'économie mixte, chargée de l'animation économique des quartiers.
Autres actions envisagées : le lancement d'un outil de financement participatif pour les commerces de proximité, le soutien du label "Fait à Paris/Made in Paris"' (une plate-forme Internet regroupera l'ensemble des commerçants labellisés), la programmation d 'une Nuit de la libraire et l'implication des commerces de proximité dans les grands évènements parisiens (Fashion Week, Salon du livre...)

Deuxième proposition: garantir pour l'alimentation, la qualité et la proximité
"L'alimentation et la gastronomie, partie intégrante du patrimoine culinaire français et parisien, feront l'objet d'une attention soutenue, pour maintenir la diversité des commerces de bouche", indique la candidate.
Mesures prévues : donner une identité forte aux 82 marchés couverts et découverts, mettre en place une pépinière d'entreprise pour les métiers de bouche, en liaison avec Rungis, réserver des locaux en pied d'immeubles pour des artisans qui ouvrent leur premier magasin, promouvoir une "cuisine de rue", en permettant des installations, qui ne feront pas concurrence aux restaurants classiques, et création d'un Hôtel métropolitain de l'Artisanat en lien avec la Chambre de métiers et de l'artisanat.

Troisième proposition : assurer une meilleure gestion des livraisons
Au programme : réaliser 50 % des livraisons du dernier kilomètre en véhicules non diesel, acquisition de véhicules électriques ou hybrides de livraison pour les artisans, commerçants, création d'un frêt propre de livraison, multiplication des espaces logisitiques urbains, mutualisation des aires de livraison...

Quatrième proposition : travailler à l'animation des commerces avec les commerçants
"Les commerces à Paris sont nombreux et un dialogue structuré doit faire émerger des propositions concrètes afin que leurs initiatives soient soutenues", estime Anne Hidalgo.
Dans cet esprit, elle souhaite encourager les commerçants, artisans et acteurs économiques dans un arrondissement ou dans une grande artère à tous se rassembler dans une association, pour mieux animer ensemble leur quartier.




< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises