Cession Commerce

Marché des aliments "santé" : des perspectives prometteuses

Par Sophie MENSIOR - Le 24 / 04 / 2018
Suivre sur Twitter

Marché des aliments "santé" : des perspectives prometteuses

Les ventes d’aliments "santé" ont dépassé les 6 milliards d’euros en grandes surfaces alimentaires (GSA) en 2017, selon Xerfi. Malgré des disparités selon les segments, elles devraient continuer à augmenter.

Le marché des aliments sains, diététiques  et fonctionnels, est en forte croissance. En effet, les Français manifestent un appétit croissant pour entre autres, les produits bio, sans allergène et d’origine végétale. Les ventes de cet ensemble d’aliments « santé » ont dépassé les 6 milliards d’euros en grandes surfaces alimentaires (GSA), selon les estimations des experts de Xerfi, qui viennent de publier une étude sur ce marché à l’horizon 2020. Et les perspectives s’annoncent prometteuses, malgré de fortes disparités selon les segments.

Forte croissance du segment traiteur végétal

Récent en GSA, le segment du traiteur végétal (galettes et steaks végétaux, plats préparés…) devrait rester très dynamique avec une croissance moyenne de 25 % par an pour atteindre 130 millions d’euros en 2020.
Les ventes de produits bio devraient rester bien orientées avec des prévisions de + 15 % par an en GSA à 5,4 milliards d’euros.
Quant au succès des produits pour allergiques et intolérants alimentaires, il ne se démentira pas avec une mention particulière pour les boissons et crèmes végétales (+20 % par an entre 2018 et 2020 en GSA), les ventes d’épicerie sans gluten devraient s’essouffler sur la période (+ 10 %).

En ce qui concerne les aliments diététiques, ils ne réussiront pas à redorer leur image auprès des consommateurs, tout comme les produits allégés et sans sucre. Enfin, les ventes d’aliments fonctionnels et sans sucre (margarine santé, yaourts anti-cholestérol…) poursuivront leur repli à l’horizon 2020, selon les experts de Xerfi.

La concurrence s’intensifie

Par conséquent, la forte croissance de certains segments attire de nouveaux entrants, qui veulent leur part du gâteau, aux côtés des acteurs historiques tels Wessanen et sa marque Bjorg ou le groupe Triballat Noyal et sa gamme Sojasun.

Les grands groupes agroalimentaires sont à la manoeuvre : ils déclinent notamment leurs marques ou références phares dans des versions bio ou sans allergène, comme Barilla dans le sans gluten ou Fleury Michon dans le bio. Quelques acteurs ont choisi la croissance externe pour compléter rapidement leur offre. Ainsi Danone a mis la main sur WhiteWaveFoods et surtout sur sa marque Alpro, spécialiste des boissons végétales récemment entré au rayon ultra-frais.

La concurrence monte d’un cran, d’autant que les marques distributeurs entrent aussi dans la danse. Face à ces offensives, les acteurs historiques de l’alimentation "santé" organisent la riposte, en diversifiant leur offre et en se positionnant sur plusieurs segments.

Pour les experts de Xerfi, une recomposition du marché autour des références les plus pertinentes pour les consommateurs semble à terme inéluctable.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises