Cession Commerce

Marché du meuble : résultat record en 2011

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Marché du meuble : résultat record en 2011

Le marché du meuble français enregistre, l'an dernier, son plus haut niveau depuis 1988. La distribution spécialisée y occupe une place prépondérante, selon les données de la Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison.

Certains secteurs ne semblent pas pâtir du contexte économique difficile. C'est le cas du marché de la distribution de meubles qui poursuit sa progression, quasi-constante depuis 10 ans, et enregistre en 2011 un résultat "record", à 9,83 milliards d'euros TTC. En 2011, le marché du meuble domestique français présente une croissance de 2,5 % en valeur, à surfaces évolutives et en euros courants, gagnant en 1 an 240 millions d'euros. Telles sont les données communiquées par la FNAEM (Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison).

Selon la fédération, il s'agit "d'une croissance erratique, en raison des rebondissements successifs de la crise économique et financière, jouant sur le moral des français, mais aussi de la forte animation du marché via de multiples opérations commerciales. Ainsi l'activité tend à se concentrer pendant les périodes de soldes et lors des opérations commerciales, elle se raréfie aux autres moments. "

En termes de famille de produits, c'est à nouveau la cuisine intégrée qui tire le marché, avec une croissance de + de 6 %. La literie affiche une hausse plus faible qu'en 2010 (+1,7 % vs3,1 % en 2010) de même que les meubles de salle de bains (+1,9 % vs 2,9 % en 2010). La vente de canapés et fauteuils poursuit sa progression, à + 1 %.

Quant aux circuits de distribution spécialisés, ils ont encore gagné des parts de marché en 2011, au détriment des circuits non spécialisés. Tous circuits confondus, la distribution spécialisée représente plus de 87 % du marché de l'ameublement. De leur côté, les spécialistes cuisines enregistrent la plus forte progression (+6,6 %).

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises