Cession Commerce

Médiation du crédit : les petites entreprises toujours en difficulté

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Médiation du crédit : les petites entreprises toujours en difficulté

L’accès au crédit s’est amélioré en 2015 de façon globale pour les entreprises mais les difficultés subsistent pour les TPE (Très petites entreprises) . Tel est le bilan de la Médiation du Crédit, qui vient de rendre son rapport annuel.

Le Médiateur national du crédit, Fabrice Pesin, a rendu son rapport pour l’année 2015 : celle-ci a été marquée par une baisse globale des saisines (-16 % par rapport à 2014). Ce dispositif avait été mis en place en novembre 2008, au plus fort de la crise financière.

Au total, près de 1 800 dossiers ont été traités, en 2015,  avec un taux de réussite de 62 %. 204 M€ de crédits ont pu être débloqués, ce qui a permis de conforter plus de 1 100 entreprises employant plus de 18 000 personnes.

Amélioration pour les PME


Parmi les raisons à cette baisse des saisines : une amélioration de la situation financière des entreprises au cours de l’année 2015, soutenue notamment par la montée en puissance du CICE et par le recul du prix des matières premières. Du côté des banques, l’offre de crédit a continué d’être soutenue par la liquidité abondante résultant de la politique monétaire de la Banque Centrale européenne.

Les PME de plus de 10 salariés, tout particulièrement, ont connu une amélioration sensible de leur accès au crédit.

En revanche, le rapport constate un accroissement du poids relatifs des entreprises de moins de 10 salariés (+ 7 points depuis 2013). Les TPE représentant à elles seules 86 % des saisines. Les difficultés persistent dans les secteurs où elles sont fortement représentées comme l’hôtellerie-restauration, le commerce de détail et le BTP.

Sensibiliser les dirigeants de TPE

Pour la Médiation du Crédit, le challenge est de se faire connaître auprès des dirigeants de ces entreprises, souvent peu au courant de l’existence des dispositifs publics pouvant les aider… mais aussi de prévenir les difficultés au niveau des microentreprises moins bien armées en termes  de suivi de l’exploitation, et donc vulnérable aux fluctuations d’activité.

Dans cette optique, elle intensifie ses actions de communication (campagne d’affichage et renforcement de sa communication digitale.)  En outre, son guide pédagogique destiné aux TPE « Chefs d’entreprise, facilitez vos relations avec vos banques » a été réédité et fait l’objet d’une vaste diffusion.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises