Cession Commerce

Ouverture dominicale : la CGPME réagit

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Luc Chatel, le secrétaire d'Etat chargé de l'industrie et de la consommation, a annoncé hier, que le travail dominical pourrait faire l'objet d'un débat d'ici la fin d'année. La proposition de loi du député UMP des Bouches du Rhône Richard Maillé, qui vise à étendre les dérogations au repos dominical, "pourrait être inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale d'ici la fin de l'année, si le calendrier le permet", a indiqué Luc Chatel.
La CGPME (Condération générale des petites et moyennes entreprises), n' a pas tardé à réagir à cette annonce : "Prétendre libéraliser maintenant l'ouverture des commerces le dimanche, c'est prendre le risque de porter un coup fatal au commerce de proximité. Il serait dans l'incapacité d'assumer les coûts suplémentaires générés et devrait se résoudre à voir diminuer sa part de marché, diminuant d'autant sa marge. Beaucoup de commerces disparaîtraient."
La Confédération s'est dite prête à examiner les voies et moyens d'assouplir la réglementation actuelle. Elle a d'ailleurs formulé des propositions dans ce sens.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises