Cession Commerce

Ouvrir un compte de paiement chez son buraliste sera bientôt possible

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

ooaa
Ouvrir un compte de paiement chez son buraliste sera bientôt possible

A partir du 1er janvier 2014, les particuliers pourront ouvrir un compte bancaire, verser ou retirer du liquide chez leur buraliste. Baptisée Compte Nickel, cette solution offre de nouveaux relais de croissance aux bureaux de tabac.

Confrontés à une baisse des ventes dues aux hausses successives des prix du tabac, les buralistes cherchent de nouvelles solutions. La dernière en date est pour le moins originale. A partir du 1er janvier prochain, il sera possible aux  particuliers d'ouvrir un compte chez eux, baptisé Compte Nickel. Mais attention, les buralistes, qui servent chaque jour plus de 10 millions de clients, ne deviennent pas pour autant des banquiers.

Ce compte est en quelque sorte une "banque low cost au coin de la rue":   "en 5 minutes, on va pouvoir ouvrir un compte bancaire et disposer d'un RIB et d'une carte Mastercard chez son buraliste", expliquent Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes, Hugues Le Bret, président du comité de surveillance de la FPE (Financière des paiements électroniques) et Ryad Boulanouar, président de la FPE et à l'origine de la solution technologique Nickel. A noter que la Confédération, qui regroupe 27 000 buralistes, détient 5 % du capital de la FPE, ce qui lui garantit une exclusivité pour déployer ce compte pendant 6 ans.

Ce compte Nickel s'adresse à tout le monde, sans conditons de revenus, de dépôts ou de patrimoine. "On offre un accès bancaire à ceux qui se sentent oubliés, dans les zones rurales par exemple" indique Pascal Montredon. "45 % des buralistes exercent dans une commune de moins de 3 000 habitants"a t-il ajouté.

Le président de la Confédération explique par ailleurs que cette solution technologique "va ouvrir la porte à de futurs produits ou services", nécessitant une identification, qu'ils soient publics ou privés. Il lance donc un appel "à toutes les grandes sociétés désireuses de proposer leurs services, des abonnements ou autres, par l'intermédiaire du commerce de proximité. "


Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises