Cession Commerce

Pas de vache maigre pour les crémiers

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

ooaa

Les crémiers ont le sourire ! Avec un chiffre d'affaires en hausse de 4,7 %, la crémerie-fromagerie caracole en tête des métiers de bouche au 3ème trimestre 2008, selon l'Observatoire de la Petite Entreprise, co-édité par la Fédération des centres de gestion agréés et Banque Populaire.
C'est la plus forte progression d'activité dans le commerce de détail alimentaire (+2,2 % en moyenne),  à plus d'un point des magasins de fruits et légumes (+3,5 %) et loin devant les charcutiers (+2,9 %) et les boulangers-patissiers (+2,5 %)
Indicateur supplémentaire de la bonne santé de la profession : en 2007, selon l'enquête annuelle "Chiffres et commentaires " de la FGCA, la rentabilité des crémiers fromagers progresse de manière spectaculaire avec un résultat courant de +3 % (contre -0,2 % en 2006).
Après plusieurs années de vache maigre, les 3 800 cremiers fromagers indépendants retrouvent le chemin de la croissance, dans un contexte marqué par un recul tangible des parts de marché de la grande distribution.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises