Logo cession commerce
Pass sanitaire : une centaine de centres commerciaux potentiellement concernés

Pass sanitaire : une centaine de centres commerciaux potentiellement concernés

Plus d’un tiers des centres commerciaux de plus de 20 000 m² pourraient être concernés par l’obligation de pass sanitaire. Ils sont situés majoritairement dans le Sud de la France.

Par Sophie MENSIOR - le 12/08/21

Le pass sanitaire va devenir obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m², situés dans les départements où le taux d’incidence dépasse les 200 pour 100 000 habitants. C’est qu’a annoncé, mercredi 11 août, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Le gouvernement a décidé de procéder à un tour de vis face à une « situation sanitaire plus que délicate ». La mesure concerne pour l’instant 38 départements. En dehors de l’Outre-Mer, ils sont, pour la plupart d’entre eux, situés dans le Sud de la France. En Ile-de-France, la Seine Saint-Denis et le Val de Marne, sont également concernés.

Sur les 344 centres commerciaux de plus de 20 000 m² recensés en France, au moins 129 devraient être concernés, selon Le Parisien. Avec 19 centres commerciaux, le département des Bouches-du-Rhône est le plus touché devant la Seine Saint-Denis (13), puis la Haute-Garonne, la Gironde, le Rhône et le Val-de-Marne, 10 centres commerciaux devant se conformer à cette mesure dans chacun d’entre eux. Selon Gontran Thüring, délégué général du Conseil national des centres commerciaux (CNCC), « 150 à 200 centres commerciaux seront soumis au pass sanitaire ».

Reconfinement en Guadeloupe

Dans ces 38 départements, le port du masque doit aussi redevenir obligatoire en intérieur dans les lieux recevant du public.

Autres mesures annoncées lors de ce conseil de Défense sanitaire :  le reconfinement de la Guadeloupe, après celui de la Martinique, pendant 3 semaines à partir du 13 août : bars, restaurants et  commerces non indispensables vont devoir fermer leurs portes, avec un couvre-feu de 19 h à 5h. Mais aussi la fin de la gratuité des tests PCR à partir de la mi-octobre, une campagne de rappel du vaccin (troisième dose) pour les personnes les plus fragiles, ainsi qu’un renforcement de la sécurité aux frontières.