Cession Commerce

Peut-on réussir la vente de son commerce sans être accompagné ?

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Peut-on réussir la vente de son commerce sans être accompagné ?

Tôt ou tard, si vous êtes propriétaire d'un commerce vous serez confronté à la question de sa transmission. Pour réussir cette opération, il est légitime de se demander si on doit impérativement se faire accompagner par un professionnel.

Par Fabrice Lange, Réussir sa transmission.com


Lorsqu’on est à la tête d’un commerce depuis plusieurs années, il arrive un moment où l’on souhaite passer la main. Et puis il y a ce concurrent qui vous appelle régulièrement pour vous demander de penser à lui en priorité si vous décidez de vendre. Ou le commerce d’à côté qui vous harcèle depuis plusieurs mois pour que vous vendiez afin de lui permettre de s’étendre.
Lorsque vous vous décidez finalement à vendre, il peut être tentant d’accepter cette première proposition et d’engager des négociations avec ce repreneur providentiel.


Le souci est qu’un repreneur providentiel n’existe pas et bien au contraire, il s’agit souvent d’un opportuniste qui attend de faire une bonne affaire et n’est pas si pressé que cela.
Le concurrent ne sera pratiquement jamais intéressé par vos stocks ou votre marque. Deux actifs l’intéresseront uniquement : votre emplacement et votre clientèle. Vous risquez donc d’être fort déçu de sa proposition.
Et ne parlons pas du voisin commerçant qui ne souhaite qu’étendre sa surface commerciale.
Il va donc falloir mouiller la chemise pour trouver un repreneur de qualité !!
Alors comment le trouver ?
Vous pouvez avoir recours à l’un de ses professionnels dits « intermédiaires » en vente de commerces et artisans. Ils sont très nombreux, de compétences très inégales ainsi que des coûts variables.
Vous pouvez aussi décider de gérer seul la vente de votre commerce.

En théorie, la vente d’un commerce sans recourir à un intermédiaire est possiblemais curieusement les commerçants qui procèdent à une transmission sans intermédiaire ont pour la plupart rencontré des difficultés à un moment ou à un autre du processus.
Ces difficultés proviennent en grande partie d’un manque de méthodologie et parfois d’un certain amateurisme.
C’est tout de même étonnant de voir que beaucoup de commerçants se relâchent lorsqu’ils vendent et ne respectent plus leurs bons principes pourtant appliqués depuis la création et qui ont fait leur réussite.
Ils ont lancé leur activité sur la base d’un plan d’actions, d’un business-plan sérieux afin d’étudier leur marché, la valeur ajoutée de leurs produits par rapport à la concurrence ainsi que le positionnement des prix des produits vendus.
De même lorsqu’ils se sont développés, ils ont constitué des dossiers de présentation sérieux de leurs besoins d’investissements qu’ils ont négociés auprès de leurs partenaires financiers.
Curieusement pour transmettre le fruit d’une vie de travail, ils se relâchent et ne définissent aucun plan d’actions, aucun plan de sortie.

La première chose à respecter si vous voulez réussir la transmission de votre commerce, c’est donc de définir et mettre en place un plan d’actions allant de la préparation jusqu’aux conséquences de l’opération. Des méthodologies existent, spécifique aux commerçants et artisans.
Une fois que vous avez un plan d’actions, vous ne devez pas vous dire que le travail est terminé.
Bien au contraire, il commence !
Votre plan d’actions fixe votre trame de transmission étape par étape. Pour réussir chaque étape, vous devez disposer de techniques qui vont faire la différence.

Mais comment trouver les bonnes techniques vous allez me dire ? C’est justement l’enjeu de blogs, qui ont pour ambition de révéler les principales recettes et techniques utilisées par les experts de la transmission.
Vous ne pourrez pas réussir seul la transmission de votre commerce si vous ne connaissez pas les erreurs à ne pas commettre à chaque étape du processus, les méthodes qui vous permettront de donner plus de valeur à votre entreprise, les techniques qui vous permettent de choisir le bon repreneur ou encore les meilleures techniques de négociation des professionnels.
Donc oui, vous pouvez faire l’économie d’un professionnel si vous avez la ferme intention de mettre en place un véritable plan d’actions et suivre les techniques des professionnels pour réussir chaque étape de l’opération.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises