Cession Commerce

PGE : Bercy précise les modalités de remboursement

Par Sophie MENSIOR - Le 08 / 09 / 2020
Suivre sur Twitter

 PGE : Bercy précise les modalités de remboursement

Les entreprises, ayant souscrit un prêt garanti par l’Etat, pourront étaler le remboursement de leurs créances sur une période maximale de 6 ans. Les taux seront compris entre 1 et 2,5 %, selon un engagement de la Fédération bancaire française.

C’est l’une des interrogations des entrepreneurs : quelles vont être les modalités de remboursement du PGE (prêt garanti par l’Etat) ? Destiné à fournir un renfort de trésorerie pour faire face à la crise sanitaire, il a bénéficié à près de 600 000 entreprises, dont 95 % sont des TPE/PME, selon les chiffres publiés par Bercy.

A l’issue d’échanges avec la Fédération bancaire française (FBF), Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des finances et de la relance et Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises, ont précisé dans un communiqué, les modalités de remboursement du PGE. L’objectif, selon Bruno Maire, étant de « faciliter le remboursement pour toutes les entreprises, à un coût modéré. »


Remboursement sur une période maximale de 6 ans

Ainsi les entreprises pourront librement étaler le remboursement des PGE sur une période maximale de 6 ans. De son côté, la Fédération bancaire française s’est engagée à proposer cette option à prix coûtant sur la durée totale du prêt.

Pour les TPE et pour les PME, cela devrait permettre, dans les conditions actuelles de taux, de proposer une tarification maximale de 1 à 1,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2022 ou 2023 et de 2 à 2,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2024 à 2026, coût de la garantie de l’Etat compris.

« Nous pouvons nous réjouir de cette excellente nouvelle, qui était très attendue par nos entrepreneurs. Il est essentiel de les rassurer, dans leur reprise d’activité, et de leur donner une visibilité sur les dispositifs de soutien mis en place. C’est tout le sens du travail que nous avons engagé avec les banques depuis plusieurs semaines et qui se concrétise aujourd’hui avec un engagement clair sur les conditions de remboursement des PGE », a déclaré Alain Griset.

Par ailleurs, les entreprises peuvent solliciter jusqu’à 6 mois de moratoire sur leurs échéances de crédit bancaire, possibilité portée à 12 mois pour les petites et moyennes entreprises du secteur touristique.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises