Cession Commerce

Relations banques/TPE-PME : en progrès mais peut mieux faire

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

ooaa

S'il y a du mieux, les banques ont encore des efforts à faire pour améliorer leurs relations avec les TPE et les PME, et leur accès au crédit. C'est le constat de l'UPA, qui a contribué au rapport de l'Observatoire du financement.

Il y a un an, la Fédération bancaire française (FBF) annonçait cinq mesures afin d’améliorer les relations entre les banques et les TPE/PME et leur accès au crédit : répondre rapidement (sous 15 jours ouvrés), expliquer le refus de crédit, indiquer les recours existants, développer une meilleure information sur le financement des besoins de trésorerie, et favoriser une plus grande stabilité des conseillers TPE dans leurs fonctions.

Un après,  un rapport de L’Observatoire du financement des entreprises évalue la mise en œuvre de ces cinq mesures. L’UPA (Union professionnelle artisanale)  a contribué à l’élaboration de ce rapport, en transmettant l’appréciation globale des chefs d’entreprise de proximité.

Ce qu’il en ressort : si des améliorations ont été signalées, il subsiste encore trois points de faiblesse, qui continuent de compliquer les relations des dirigeants de PME-TPE avec les banques et de limiter leur accès au crédit  :
 
1)      Les banques doivent poursuivre leurs efforts pour répondre aux demandes de crédit en moins de 15 jours ouvrés. Ainsi 64 % des chefs d’entreprise interrogés admettent qu’ils ont obtenu une réponse à leur demande de crédit dans ce délai de 15 jours mais a contrario, plus d’un tiers (36 %) ont encore subi un délai d’attente plus important.
 
2)      Très peu d’entreprises ont été informées des possibilités de recours lorsqu’une demande de crédit leur a été refusée. La médiation du crédit restant notamment très ignorée, www.economie.gouv.fr/mediateurcredit/accueil

3)      Les outils pédagogiques pour informer les chefs d’entreprise sur le financement de la trésorerie et les solutions de court terme sont très mal connus. Ainsi 90 % des chefs d’entreprise de l’artisanat et du commerce de proximité ne connaissent pas le site www.lesclesdelabanque.fr ou les miniguides pédagogiques.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises