Cession Commerce

Renforcement des aides pour les cafés, bars, restaurants, discothèques, hôtels et traiteurs

Par Sophie MENSIOR - Le 03 / 12 / 2020
Suivre sur Twitter

Renforcement des aides pour les cafés, bars, restaurants, discothèques, hôtels et traiteurs

L’Etat veut apporter un soutien renforcé à l’ensemble des acteurs du secteur de l’hôtellerie, des cafés et de la restauration, dans cette période difficile. Ainsi il annonce le doublement du plafond du fonds de solidarité.

Les bars et restaurants doivent encore patienter pour leur réouverture, qui devrait avoir lieu le 20 janvier 2021, si les conditions sanitaires sont réunies. Pour répondre à cette situation de fermeture et de sous-activité prolongée, le gouvernement a décidé d’apporter un soutien renforcé à l’ensemble des acteurs du secteur.  Il a réuni les représentants de l’hôtellerie-restauration pour détailler les aides mises à la disposition des entreprises pour le mois de décembre.

.
Fonds de solidarité plafonné à 200 000 € par mois

Ainsi le  fonds de solidarité est étendu à l’ensemble des entreprises du secteur, sans limite de taille pour les entreprises fermées (cafés, bars, restaurants, discothèques notamment) ou connaissant une perte de CA d’au moins 50 % (comme les hôtels ou les traiteurs organisateurs de réceptions).

Ces entreprises continueront de bénéficier d’une aide pouvant ailler jusqu’à 10 000 € ou pourront opter pour une aide nouvelle de 15 % du CA mensuel visant à couvrir leurs charges fixes, portées à 20 % du CA mensuel pour les entreprises fermées administrativement ou pour celles qui connaissent une perte de CA au moins égale à 70 %. Elle sera attribuée à chaque entreprise sur la base de la déclaration de son numéro SIREN.  Cette aide du fonds de solidarité sera plafonnée à 200 000 € par mois.

Le chiffre d’affaires de référence retenu pour le calcul de l’aide pourra être le CA du mois de décembre 2019 ou le CA mensuel moyen constaté en 2019.


Les entreprises créées en 2020 éligibles au fonds d’indemnisation
 

Les entreprises créées en 2020 seront éligibles au fonds d’indemnisation :

-pour les entreprises créées entre le 1er février 2020 et le 29 février 2020, l’aide sera calculée par rapport au chiffre d'affaires réalisé en février 2020 et ramené sur 1 mois ;
-pour les entreprises créées après le 1er mars 2020, l’aide sera calculée grâce au CA mensuel moyen réalisé entre le 1er juillet 2020, ou à défaut la date de création de l’entreprise, et le 30 septembre 2020.

Par ailleurs, les autres aides prévues depuis le début de la crise demeurent disponibles. Les entreprises de moins de 250 salariés fermées ou qui subissent une perte d’activité de plus de 50 % pourront continuer à bénéficier des exonérations de cotisations sociales et d’une aide au paiement de cotisations.
Les PGE (prêts garantis par l’Etat) « Saison », dont le plafond s’élève aux 3 meilleurs mois de CA en 2019, demeurent accessibles jusqu’au 30 juin 2021.

Si les organisations professionnelles se sont félicitées de ces annonces, elles maintiennent leur mobilisation sur le dossier des assurances, des loyers, et des congés payés.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises