Cession Commerce

Restauration : bientôt un logo "fait maison"

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Restauration : bientôt un logo  "fait maison"

Pour instaurer plus de transparence, un label "fait maison" devra figurer sur les cartes des restaurants. C'est l'une des 10 priorités annoncées par Sylvia Pinel pour ce secteur.

Promouvoir le "fait maison" dans les restaurants, c'est à dire les plats cuisinés entièrement sur place à partir de produits bruts. C'est la première des 10 priorités de Sylvia Pinel, ministre de l'Artisanat, du commerce et du Tourisme, pour la restauration. Ces chantiers ont été définis en concertation avec les partenaires sociaux réunis au sein d'un comité de filière.

Ce dispositif "fait maison" sera mis en place dans le projet de loi pour la consommation. Son but : valoriser les plats par le biais d'un logo sur les cartes, pour renforcer l'information des consommateurs.
Deuxième priorité du gouvernement  : valoriser les produits issus d'une production française sur les menus et les outils de communication des restaurateurs. Ceux-ci pourront utiliser les visuels de la marque France dès sa création.

Simplifier le  titre de "maître restaurateur"
Par ailleurs, le label "maître restaurateur", mis en place en 2008, devrait être modernisé et simplifié "afin de le rendre plus accessible aux professionnels et plus lisible pour le consommateur". De plus, ce titre devrait s'ouvrir aux salariés des restaurants, pour permettre à un plus grand nombre d'établissements d'en bénéficier et de valoriser les métiers, en cuisine ou en salle. A cette occasion, une nouvelle identité visuelle sera définie pour ce label, avec nouvelle plaque et nouveau logo.

D'autres priorités sont au menu  : lutter contre le travail illégal, élaborer un rapport de branche avec les partenaires sociaux, favoriser l'emplloi dans la filière touristique, assurer la mise en place des emplois d'avenir  et enfin développer l'apprentissage. Le permis de former sera promu pour répondre au fort taux d'abandon des apprentis, l'une des principales difficultés du secteur.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises