Cession Commerce

Restauration commerciale : ralentissement de la fréquentation

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Restauration commerciale : ralentissement de la fréquentation

Après une croissance de la fréquentation en début d'année, la reprise se révèle fragile au troisième trimestre pour la restauration commerciale, indique NPD Group.

Coup d'arrêt pour la restauration commerciale. Alors que la fréquentation avait bien progressé au cours du premier trimestre de l'année (+1,9 %), elle connaît un ralentissement marqué au deuxième et troisième trimestres et n'affiche au final qu'une légère hausse de 0,6 % de janvier à septembre 2011 par rapport à 2010 sur la même période, selon le panel NPD Crest de la société d'études marketing NPD Group, qui vient de dévoiler les tendances à fin septembre 2011 de la restauration commerciale en France.

Ainsi la restauration commerciale redevient positive après 2 années de recul des visites, -1,2 % en 2009 et -0,5 % en 2010 sans toutefois retrouver son niveau de 2008. " Au global, la dépense moyenne par personne pour la restauration commerciale ne progresse que très légèrement à +0,6 %. Le plateau moyen des Français, qui se situe autour des 6,90 euros TTC par visite, s'est ainsi peu valorisé depuis 3 ans", commente Christine Tartenson, directrice de la division Foodservice de NPD Group.

Autre enseignement délivré par la société d'études marketing : si la restauration rapide, qui représente 67 % des visites du marché de la restauration commerciale a retrouvé de la vigueur dès le premier trimestre, la restauration à table (33 % des visites) n'a véritablement redémarré qu'au 3ème trimestre 2011. Elle a retrouvé une fréquentation positive avec +0,7 % de visites de janvier à septembre 2011 par rapport à 2010.

Retour des jeunes
Cette croissance timide de la restauration commerciale est liée à une partie de la clientèle. D'après le panel Crest , les sorties des adultes , visites clé du marché, restent toujours en retrait avec une diminution de 5 % depuis le début de l'année comparée à 2010.
En revanche, la bonne surprise vient des jeunes, qui retournent progressivement sur le marché avec des visites en hausse de 6 % par rapport à 2010. Enfin, les familles continuent à fréquenter et à consommer davantage en restauration, ce qui génère des dépenses totales qui progressent de 10 %.

Une période délicate pour ce secteur alors qu 'une augmentation du taux de TVA est envisagé.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises