Cession Commerce

Restauration : de nouvelles propositions pour éviter une fermeture généralisée

Par Sophie MENSIOR - Le 01 / 10 / 2020
Suivre sur Twitter

Restauration : de nouvelles propositions pour éviter une fermeture généralisée

Les organisations professionnelles de l’hôtellerie-restauration proposent un protocole sanitaire renforcé afin d’éviter une nouvelle fermeture de leurs établissements.

Afin d’éviter une fermeture généralisée des bars et restaurants, « qui serait une catastrophe pour le secteur tout entier, y compris pour les hôtels », les organisations professionnelles du secteur (GNI, Umih, SNRTC et GNC) formulent des propositions.

Elles proposent notamment la mise en place d’un cahier de rappel dans les établissements afin de garder à disposition des autorités sanitaires les cordonnées des clients en cas de contamination et de les aider à remonter le fil des cas contacts. Les clients pourront laisser leurs noms et numéros de téléphone qui seront conservés pendant une durée d’un mois, ils seront ainsi alertés par les autorités sanitaires en cas de suspicion de toute personne présente dans un établissement en même temps qu’eux. « Une mesure qui a déjà montré son efficacité à l’étranger », selon les organisations professionnelles.

Prise de température, dépistage massif…

Autre proposition : inviter les salariés ainsi que les clients à prendre leur température avant d’entrer dans l’établissement.  Elles préconisent également d’organiser avec les autorités sanitaires les conditions d’un dépistage massif de tous les professionnels du secteur au moyen de plages horaires avec accès prioritaire qui leur seront réservées, d’assurer les paiements des clients à table afin d’éviter leurs déplacements au sein des établissements, de limiter à 8 le nombre de convives à une même table et de gérer les réservations.

Ces mesures s’appliqueraient en plus de celles déjà obligatoires contenues dans le protocole sanitaire, dont un rappel sera fait notamment sur l’interdiction de consommation debout en intérieur comme en extérieur.

Les organisations veulent pouvoir échanger avec le ministre de la Santé sur ce sujet et lui présenter ce protocole "afin de continuer à travailler".




 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises