Cession Commerce

Revenus des commerçants et artisans : le palmarès 2012

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Revenus des commerçants et artisans : le palmarès 2012

En 2012, tous les indicateurs sont en berne pour les petites entreprises du commerce et de l'artisanat: chiffre d'affaires, résultats, et investissements...La quasi-totalité des 75 professions analysées par la FCGA est touchée par la diminution de l'activ

Après 2011 qui affichait des scores positifs ; en 2012, les résultats passent dans le rouge...Les petites entreprises du commerce et de l'artisanat souffrent...L'évolution de leur chiffre d'affaires enregistre un net recul (+0,5 %, contre +2,5 % en 2011) tandis que le résultat courant chute, en moyenne, de 2,5 points (contre +2,3 % en 2011),  selon la 19ème édition du recueil " Chiffres et Commentaires", publié par La Fédération des centres de gestion agréés (FCGA).

La Fédération constate un phénomène inédit : la quasi-totalité des 75 professions analysées est sevèrement touchée par la diminution de l'activité et les habituelles disparités sectorielles observées les années précédentes ont tendance à s'égaliser à la baisse.

Trois tendances sont à retenir en ce qui concerne l'évolution de l'activité :

  • L'affaissement de l'artisanat du bâtiment : -0,2 % contre +4,3 % en 2011
  • La résistance du commerce de détail alimentaire : +1,5 % comme en 2011
  • la dégradation des services : +0,1 % contre +3,7 % un an plus tôt

La FCGA observe également que les petites entreprises du commerce et de l'artisanat investissent toujours moins (-1,2 %) et poursuivent leur désendettement (-6,5 %). "L'absence de visibilité à moyen terme et les difficultés de trésorerie nourrissent une incertitude psychologique quant à la pérennité de leur activité. D'où ces comportements de prudence, qui peuvent à leur tour affaiblir la compétitivité des TPE et leur capacité à s'emparer de nouveaux marchés", commente-t-elle.

LE PALMARES DES REVENUS

En 2012, le résultat courant moyen brut, tous secteurs confondus, s'élève à 49 000 € (contre 50 000 en 2011). Mais il chute à 41 000 € si l'on exclut les métiers de la santé (pharmaciens, opticiens, prothésistes dentaires) dont les niveaux élevés de revenus pèsent lourd dans la moyenne statistique.

-Ils gagnent plus de 49 500 €
  • la pharmacie : 175 900 €
  • l'optique-lunetterie : 92 200 €
  • le transport de malades (ambulances) : 75 500 €
-Ils gagnent entre 41 250 € et 49 500 €
  •  la serrurerie-métallerie : 49 000 €
  • les garagistes : 48 800 €
  • la boulangerie-pâtisserie : 48 700 €
-Ils gagnent entre 33 000 et 41 250 €
  • la plâtrerie-staff-décoration : 41 000 €
  • l'électricité générale : 40 900 €
  • la maroquinerie : 40 600 €
-Ils gagnent moins de 33 000 €
  • le prêt à porter : 33 000 €
  • les commerces de cycles et scooter : 32 900 €
  • l'éléctroménager, radio, TV, Hifi : 32 700 €

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises