Cession Commerce

Saison touristique hivernale : des dispositifs pour accompagner les entreprises en difficulté

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Recours à l’activité partielle, étalement des échéances fiscales et sociales, interventions de Bpifrance sont les mesures prévues pour aider les entreprises en difficulté suite au démarrage tardif de la saison touristique hivernale.

En raison de l’arrivée tardive des chutes de neige, les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, implantés dans les stations de montagne, ont souffert fin décembre d’une moindre affluence des touristes.

Alertés par les syndicats représentants ces professions, tels que le GNI Synhorcat, le gouvernement vient de rappeler les dispositifs qui permettent d’accompagner les entreprises en difficulté, notamment en termes de trésorerie et d’emploi.

Guichet unique


En effet, les entreprises qui rencontrent des difficultés temporaires peuvent notamment recourir à l’activité partielle, afin de maintenir leurs salariés dans l’emploi et d’alléger ponctuellement leurs charges. Les salariés peuvent bénéficier d’actions de formation et d’une indemnité allant jusqu’à 100 % de leur salaire net.

Un guichet unique permet de faire les démarches en ligne et ainsi garantir l’indemnisation des heures non travaillées des salariés : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr

Etalement des charges sociales et fiscales


Les entreprises peuvent également se rapprocher des services fiscaux (DDFIP) et sociaux (Urssaf et RSI), afin de demander des échéanciers de paiement étalés dans le temps selon leurs capacités.

Les banques sont également appelées à se mobiliser. Dans ce cadre, Bpifrance, au travers des garanties « renforcement de la trésorerie » et des prêts « restauration et hôtellerie » peut être sollicitée par les entreprises.

Un guide pour les professionnels

L’ensemble des informations pratiques et contacts pour activer ces dispositifs est répertorié et décrit dans un guide publié à destination des professionnels.

Pour ces entreprises, il faudra attendre les vacances de février-mars pour retrouver la capacité à faire face à leurs  charges.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises