Cession Commerce

Ségolène Royal pour le maintien "sous conditions" de la TVA à 5,5 % dans la restauration

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Ségolène Royal  pour le maintien "sous conditions" de la TVA à 5,5 % dans la restauration

Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste s'est déclarée favorable au maintien de la TVA à 5,5 % dans la restauration, sous réserve que le secteur s'engage à embaucher des jeunes en apprentissage ou en alternance.

A l'heure où le gouvernement cherche des solutions pour réduire ses déficits publics, la TVA  dans la restauration fait à nouveau parler d'elle. Et par la voix de Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste, qui a proposé à ce secteur de maintenir la TVA à 5,5 %," à condition que les entreprises s'engagent à prendre des jeunes en apprentissage ou en alternance au moins un jeune par tranche de 5 salariés" , a-t-elle affirmé dans un communiqué. En juillet dernier, le président de la République avait réaffirmé sa volonté de maintenir le taux de TVA à 5,5 % dans la restauration.

"Le bilan de cette action donnant/donnant sera fait au bout d'un an et si le contrat n'est pas respecté, la TVA sera remise à son niveau normal", a prévenu Ségolène Royal. "Sachant qu'il y a près d'un million de salariés dans le secteur de l'hôtellerie et la restauration (...), ceci permettra l'embauche de 200 000 jeunes en apprentissage ou en alternance ", a affirmé la présidente de la région Poitou-Charentes.

Fréderic Lefebvre, secrétaire d'Etat en charge du commerce, de l'artisanat et de la consommation, a aussitôt pris acte des déclarations de la candidate du PS à la présidentielle en soulignant que "le gouvernement avait déjà obtenu, en dialoguant avec les organisations professionnelles, un ensemble d'engagements en matière d'emploi et d'apprentissage".

Dans la chasse aux niches fiscales, celle de la TVA dans la restauration, qui coûte près de 3 milliards d'euros par an à l'Etat, devrait pouvoir tirer son épingle du jeu...





< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises